Français - English
Unité Matériaux et Transformations

Unité Matériaux et Transformations
CNRS UMR 8207 - Université de Lille

Director : Alexandre Legris

Deputy Director : Patrice Woisel

Main office Tel : +33 (0) 320 43 49 67
Fax : + 33 (0) 320 43 65 91
Email: secretariat-umet@univ-lille1.fr

UMET spotlight archives

2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - All years
June 2017 - Renouvellement de l'équipe de direction
Renouvellement de l'équipe de direction

Le laboratoire UMET a été créé le 1er janvier 2010 suite à la réunion de quatre anciennes unités lilloises. Au fil des années, le laboratoire s'est étoffé et l'UMET compte aujourd'hui environ 80 chercheurs et enseignants chercheurs, 35 personnels techniques et administratifs, 70 étudiants en thèse, et 20  ATER, post-doctorants  et ITA contractuels.

Depuis sa création, le projet de l'UMET est porté par Alexandre Legris, directeur du laboratoire, et Hugues Leroux, directeur adjoint. A eux s’est joint en janvier 2015 Guillaume Delaplace en tant que DU adjoint en charge de l’équipe PIHM.

Après 7 ans de responsabilités, Hugues Leroux a décidé de céder le flambeau, et pour préparer le prochain contrat quinquennal l’unité a élu un nouveau directeur adjoint, Patrice Woisel, Professeur à l’ENSCL.

Le laboratoire, dans son ensemble, souhaite remercier Hugues Leroux pour son travail au service de la communauté et souhaite bonne chance à Patrice pour la suite.

 
June 2017 - Alexandra Goryaeva est lauréate 2017 du prix Haüy-Lacroix de la SFMC
Alexandra Goryaeva est lauréate 2017 du prix Haüy-Lacroix de la SFMC

La Société Française de Minéralogie et de Cristallographie décerne chaque année le prix Haüy-Lacroix à un jeune chercheur ayant effectué sa thèse de doctorat dans l’un des domaines de recherche intéressant la S.F.M.C. :

  • minéralogie, géochimie, science des matériaux
  • étude des minéraux dans leur contexte pétrologique et géologique
  • cristallographie

Alexandra Goryaeva est distinguée cette année pour sa thèse consacrée à la modélisation des dislcoations et de la plasticité de la Post-perovskite dans les conditions extrêmes de la base du manetau.

La remise du prix a lieu lors de l'assemblée générale annuelle de la SFMC, le vendredi 16 juin 2017 à 14 heures, au Muséum National d'Histoire Naturelle, salle des Elèves, 2ème étage, 61 rue Buffon, 75005 Paris

 
June 2017 - Des tremblements de terre au laboratoire
Des tremblements de terre au laboratoire

Les séismes qui ont lieu entre 30 et 300 km à l’intérieur de la terre, dits de profondeur intermédiaire, ont été largement documentés dans les plaques océaniques en subduction. Mis en évidence il y a près de 100 ans par Kiyoo Wadati, poète, météorologue et géologue japonais, leur mécanisme reste pourtant énigmatique. Un étude publiée en mai 2017 dans Nature Communications impliquant des membres du laboratoire UMET, du Laboratoire de Géologie de l’Ecole Normale Supérieure (ENS Paris/CNRS), de l’Institut des Sciences de la Terre de Paris, ISTEP (CNRS/Université Pierre et Marie Curie) et de diverses institutions internationales s’est penchée sur le sujet.

Des expériences de haute pression et haute température ont été effectuées sur des échantillons de roche millimétriques, avec un suivi in-situ par rayons x synchrotron et en acoustique. Le résultat de ces recherches démontre que la déshydratation du manteau lithosphérique peut provoquer des tremblements de terre.

L'étude démontre qu’un transfert de contrainte induit par déshydratation du minéral antigorite déclenche la fragilisation des roches du manteau. Ainsi, elle réconcilie des décennies d’études semblant contradictoires sur le lien entre séismes mantelliques et déshydratation de ce minéral. À une certaine échelle, une fraction d’antigorite de seulement 5 % suffit à déclencher une sismicité, qui pourrait finalement être vue comme un indicateur du degré d’hydratation dans le manteau lithosphérique.

Pour plus d'informations :

  • les chercheurs du laboratoire impliqués : Nadège Hilairet ainsi que les étudiants T. Ferrand et S. Incel (localisés à l'ENS Paris);
  • le communiqué de presse de département INSU du CNRS ;
  • l'article en question : T. P. Ferrand, N. Hilairet, S. Incel, D. Deldicque, L. Labrousse, J. Gasc, J. Renner, Y. Wang, H. W. Green ii, A. Schubnel, Dehydration-driven stress transfer triggers intermediate-depth earthquakes, Nature Communications 8 15247 (2017) [doi: 10.1038/ncomms15247].
 
May 2017 - Offres de thèses
Offres de thèses

La liste des thèses proposées à l'automne 2017 à l'UMET est maintenant disponible. Cette page présente une liste non exhaustive des thèses proposées, sans ordre de priorité et à ce jour susceptibles d'être financées. Les détails des projets de recherche et types de financement sont précisés dans la page ci-dessous. Les candidats sont invités à contacter les encadrants au plus vite pour préparer leur dossier.

Détails :

 
March 2017 - Journée de lancement de l’ANR NanoPiC
Journée de lancement de l’ANR NanoPiC

Le démarrage scientifique de l’ANR NanoPiC a eu lieu le 1er mars avec une journée de lancement le vendredi 31 mars. Ce projet s'est vu attribuer une subvention de l'Agence Nationale de la Recherche dans le cadre du défi « Stimuler le renouveau industriel ». Il est porté par Sophie Barrau, enseignante-chercheuse au laboratoire.

Pour l’occasion, les différents partenaires du projet étaient présents ainsi que Sophie Reynaud, directrice opérationnelle du pôle de compétitivité Matikem, qui a labellisé le projet. Le projet concerne l’étude du comportement piézoélectrique multi-échelles de composites innovants micro- et nano-structurés.

Il regroupe les compétences de 4 laboratoires partenaires : l'Unité Matériaux Et Transformations et l'Institut d'Electronique, de Microélectronique, et de Nanotechnologie, à l'Université de Lille, l'Institut Charles Gerhardt à Montpellier, et l'Unite de catalyse et de chimie du solide à l'Université d'Artois. Il est prévu pour une durée de 4 ans, pour une subvention de 500 580 euros.

Pour en savoir plus:

 
March 2017 - Regarder les minéraux du manteau terrestre se transformer en temps réel
Regarder les minéraux du manteau terrestre se transformer en temps réel

Grâce à la mise en œuvre d’un nouveau protocol expérimental, un groupe des chercheurs mené à l'Unité matériaux et transformation a réussi pour la première fois à suivre - en temps réel, in situ et grain à grain - les changements de microstructure d’un échantillon d’olivine soumis aux pressions et températures élevées d’une plaque en subduction. Ce travail va permettre de mieux contraindre les propriétés mécaniques utilisées dans les modèles de dynamique du manteau et de la subduction.

Le travail, porté par A. Rosa pendant sont post-doctorat au laboratoire, a utilisé la diffraction multigrains et un nouveau type de cellule diamant à chauffage résistif permettant de reproduire les conditions de pression et de température d'une plaque en subduction pour étudier la séquence de transformation olivine-wadsleyite-ringwoodite jusqu’à 22 GPa et 1000 K. Pour cela, ils ont placé un échantillon constitué de quelques centaines de grains dans une cellule à enclume diamant et ont analysé les transformations subies par l'échantillon par diffraction d’une ligne de rayons X au synchrotron ESRF.

Ce dispositif expérimental leur a permis de suivre en temps réel, in situ et grain à grain l’évolution de la microstructure de l’échantillon, et ainsi de déterminer, pour la première fois en direct, le nombre de grains associés à chaque phase, les distributions de taille de ces grains et leurs orientations à chaque étape de ces transformations. De ces mesures, ils ont ensuite pu déduire le mécanisme de transition associé. Ces nouvelles observations vont permettre d’améliorer les modélisations de la convection du manteau terrestre, et à mieux comprendre le comportement des plaques en subduction et à identifier des liens potentiels entre microstructure et déclenchement de séismes profonds.

Pour plus d'informations :

 
March 2017 - Un nouveau mécanisme de fluage pour le manteau inférieur de la Terre
Un nouveau mécanisme de fluage pour le manteau inférieur de la Terre

Sous pression, les mécanismes de déformation habituels impliquant le glissement de dislocations sont fortement inhibés et ne peuvent rendre compte de la viscosité du manteau inférieur. Dans ce travail basé sur la modélisation numérique multiéchelles, nous proposons un mécanisme alternatif basé sur la montée des dislocations (par absorption ou émission de défauts ponctuels) qui est susceptible de jouer un rôle majeur dans le manteau inférieur de la Terre et plus généralement dans la convection des intérieurs planétaires.

Ces travaux, issus du projet ERC Rheoman ont été publiés le 10 mars 2017 dans la prestigieuse revue Science Advances.  Ils offrent un nouveau cadre conceptuel à la modélisation de la viscosité du manteau terrestre et montrent la nécessité de mieux connaître la chimie et la diffusion des défauts ponctuels du manteau pour mieux contraindre sa rhéologie.

Pour en savoir plus:

 
February 2017 - Dernières nouvelles de Titan
Dernières nouvelles de TitanLe nouveau microscope électronique à transmission (Titan Thémis FEI) est installé depuis cet été dans la Halle CISIT. Le microscope fonctionne maintenant pour toutes ses configurations et aux résolutions nominales pour toutes les tensions d'accélérations:
  • correcteur de sonde pour la résolution atomique ;
  • EDS 4 cadrans pour l’analyse chimique ;
  • monochromateur et Dual – EELS pour la haute résolution spectrale ;
  • tomographie, etc....

Vous trouverez sur la banque d'image du CCM quelques résultats enthousiasmants obtenus dans différents domaines, allant de la chimie catalytique à l'analyse de météorites martiennes.

Pour plus d'informations :

 
January 2017 - BIOMAT -- Matériaux pour la santé Ambleteuse, Pas de Calais, 12-16 Juin 2017
BIOMAT -- Matériaux pour la santé Ambleteuse, Pas de Calais, 12-16 Juin 2017

Les troisièmes journées de la commission « Matériaux pour la santé » (SF2M/GFC/CEFRACOR/Association titane) auront lieu du 15 au 16 juin 2017 à Ambleteuse sur la côte d’Opale. Les journées sont organisées à la suite du colloque BIOMAT 2017 qui se tiendra sur le même lieu du 12 au 15 juin.

Les deux journées réuniront des étudiants, chercheurs, cliniciens et industriels spécialistes des biomatériaux. Les thèmes des sessions sont calquées sur les axes du GDR l’Homme réparé (élaboration de matériaux avancés, interface cellules environnement, modélisation et caractérisation multi échelle, biofonctionnalisation et ciblage, suppléance et contrôle). Une session commune aux deux journées et consacrée à la clinique est prévue le jeudi 15 juin au matin.

Bernard MARTEL et Étienne BRÈS participent au GDR et à l’organisation des journées au niveau de l’UMET en compagnie de Ulrich Maschke. Il est possible de s’inscrire à chacun des colloques séparément ou à l’ensemble des deux.

Pour plus d'informations :

 
January 2017 - Journée des doctorants 2017
Journée des doctorants 2017

Le vendredi 20 Janvier 2017 a eu lieu la journée des doctorants de l’UMET. Les doctorants de première et deuxième année de l’UMET ont présenté leur sujet de thèse, son contexte, et quelques résultats. Les doctorants de troisième année ont pu présenter la concrétisation de leur travail sous forme de posters.

Cette journée a été l’occasion de découvrir ou re-découvrir ce qui est développé au laboratoire par les doctorants. C’est une journée d’échanges entre les doctorants, les chercheurs et enseignant-chercheurs, les ITA-BIATSS. Ce fut l’occasion de se donner des idées, et de créer des synergies et collaborations.

Le laboratoire remercie tous les participants à cette journée, les services communs pour leur aide, sans oublier Tatiana Starciuc et Alain Hédoux pour l'organisation de la journée, Corinne Henry pour son soutien, et vous donne rendez-vous pour la prochaine édition, en 2018!

Pour plus d'informations :

 
Unité Matériaux et Transformations, CNRS UMR 8207, Université Lille1, Bâtiment C6, 59655 Villeneuve d'Ascq, France
Mentions Légales - Contacter le webmaster
Valid CSSValid HTML 4.01 Transitional