Français - English
Unité Matériaux et Transformations

Unité Matériaux et Transformations
CNRS UMR 8207 - Université Lille 1

Director : Alexandre Legris

Deputy Director : Hugues Leroux

Main office Tel : +33 (0) 320 43 49 67
Fax : + 33 (0) 320 43 65 91
Email: secretariat-umet@univ-lille1.fr

Unité Matériaux et Transformations
Institut Michel Eugène Chevreul


In the spotlight

September 2016 - Journée Jean-Marc Lefebvre le 29 septembre 2016
Journée Jean-Marc Lefebvre le 29 septembre 2016L'UMET organise une demi-journée en l'honneur de Jean-Marc Lefebvrele 29 septembre 2016 après-midi à Polytech'Lille dans l'amphithéâtre Migeon.

Jean-Marc Lefebvre, directeur de Recherche CNRS, a dirigé le Laboratoire de Structure et Propriétés de l’Etat Solide pendant 10 ans (1999-2009). Il a aussi dirigé, de sa création en 2003 jusqu'en 2014, l'Institut Fédératif Michel-Eugène Chevreul dont l’objectif était de structurer le secteur chimie et matériaux sur le campus lillois. Cet institut s’est fortement développé depuis sa création et il regroupe aujourd’hui trois UMR (UMET, UCCS, LASIR) et une unité de service (MSAP). La création de l’institut Chevreul a par ailleurs permis la mise en place de sept plateformes de caractérisations de haute visibilité nationale.

Motivé par son goût de la recherche (publique et privée) et de l’innovation, Jean-Marc Lefebvre s’est également fortement impliqué dans la création du pôle de compétitivité MAUD (Matériaux et Applications pour une Utilisation Durable), devenu Matikem et dédié aux matériaux, à la chimie et à la chimie verte. Il en a été le vice-président pendant 10 ans. Dans ce contexte, il a également contribué à la mise en place de l'Institut Français des Matériaux Agro-Sourcés (IFMAS) dans le cadre du Programme d'Investissement d' Avenir.

Au cours de sa carrière scientifique à Lille, Jean-Marc Lefebvre a essentiellement travaillé sur les relations entre la microstructure et le comportement mécanique de matériaux à base polymère. Ses recherches ont contribué à la compréhension de la plasticité dans ces matériaux. Il est l’auteur de nombreux articles et de plusieurs chapitres de livres. Il a encadré de nombreuses thèses, établi de multiples collaborations aussi bien académiques qu'industrielles et a développé des enseignements en physique et mécanique des polymères à Polytech'Lille, à l'ENSCL ainsi qu'à l'Université Libre de Bruxelles.

Pour plus de détails :
 
July 2016 - En direct du synchrotron : des scientifiques de l'UMET en action à l'ESRF
En direct du synchrotron : des scientifiques de l'UMET en action à l'ESRF

Ce week-end, des scientifiques de l'UMET sont en expérience sur le synchrotron ESRF à Grenoble. Leurs travaux ont donné lieu à une communication de l'ESRF sur les réseaux sociaux dont voici la version française.

Que se passe-t-il au centre de la Terre? La structure interne de la Terre comporte des couches concentriques, comme un oignon.  La frontière entre le manteau et le noyau est une région mystérieuse, connue sous le nom de couche D". En effet, les propriétés hétérogènes de la couche D" intriguent les scientifiques depuis sa découverte dans les années 50. Ce week-end, des scientifiques de l'UMET à l'Université de Lille, Sciences et Technologies, de l'Institut Universitaire de France, et du CNRS étudient les changements de structures cristallines sous des conditions extrêmes de pression et température similaires à celles de la couche D" (1,35 fois la pression atmosphérique et 2500 degrés). Sur la ligne de faisceau ID27, ils utilisent des cellules à enclumes de diamant et des lasers de puissance pour écraser et chauffer des grains de minéraux et identifier des connections entre les changements d'arrangement atomique et les observations géophysiques de la couche D". Ces travaux permettent aux scientifiques de mieux comprendre la structure et composition de la Terre, mais aussi d'étudier comment d'autres planètes peuvent se former et comment elles évoluent dans le temps.

Pour plus d'information :

 
July 2016 - Transdisciplinarité Matériaux/Pharmacie: Un livre et un numéro spécial Issus de l'UMET
Transdisciplinarité Matériaux/Pharmacie: Un livre et un numéro spécial Issus de l'UMET

Marc Descamps, professeur émérite à l'UMET, vient d'éditer en Mai 2016 un livre chez Wiley (Disordered Pharmaceutical Materials) et, par ailleurs, le numéro spécial N° 100, de la revue ADDR (Advanced Drug Delivery Reviews), numéro consacré aux composés pharmaceutiques amorphes. Ces deux publications traduisent une évolution récente du développement pharmaceutique à l'interface de la science des matériaux et des sciences pharmaceutiques.

Les médicaments sont en majorité à l'état solide (tablettes, capsules comprimés, micro(nano) particules...). Pour une molécule thérapeutique donnée, ou un excipient, cet état solide peut exister sous diverses formes cristallines polymorphiques ou à l'état amorphe (c-à-d un verre). Ces différentes variétés de formes solides ont des propriétés physiques différentes avec un impact important sur la dissolution, la stabilité, etc. et donc sur la biodisponibilité des produits pharmaceutiques.

 Il y a de nombreux verrous qui bloquent actuellement le développement de nouvelles molécules thérapeutiques. Les deux plus importants sont les suivants:

  • La plupart des nouvelles molécules actives - et de nombreuses plus anciennes - ne sont pas, ou sont peu solubles dans l'eau et par conséquent ne peuvent atteindre leur cible dans l'organisme. Cela bloque leur usage: les laboratoires pharmaceutiques ont, dans leur tiroir, un grand nombre de ces "cailloux" formés de molécules potentiellement efficaces mais insolubles et donc inutilisables.
  • Le deuxième est en lien avec le développement des nouveaux moyens thérapeutiques à base de macromolécules: protéines, vaccins etc. Ces molécules sont très fragiles. Leur utilisation pratique n'est possible que si l'on peut disposer de moyens efficaces pour les stabiliser physiquement et chimiquement.

La solution à ces problèmes est de manipuler l'état physique des solides qui sont composés non seulement par les molécules actives, mais aussi par les excipients qui permettent leur formulation effective. C'est là que la science pharmaceutique croise la science des matériaux, de ces matériaux particuliers que sont les médicaments.

Les ouvrages qui viennent d'être édités par Marc Descamps concernent en particulier la possibilité d'utiliser et manipuler le désordre moléculaire, au sein de l'état solide des produits pharmaceutiques, pour permettre une libération et une stabilité optimales. Le défi majeur est alors d'accommoder les deux aspects en apparence antagonistes que sont la plus faible stabilité physique des formes désordonnées et leur plus grande réactivité. Une tendance très récente qui soulève beaucoup d'espoir est d'utiliser les formes amorphes des composés pharmaceutiques. Cela commence à être employé avec succès industriellement. Mais l'état physique des amorphes est par ailleurs, en soi, une des problématiques fondamentales de la physique de la matière condensée. Physique fondamentale et technologie pharmaceutique se rejoignent et devraient s'enrichir mutuellement.

Le livre édité chez Wiley est à visée didactique et fait le pont entre les deux disciplines. Le numéro spécial de la revue ADDR ("Amorphous Pharmaceutical Solids"), par contre, a pour objectif de faire un bilan des découvertes les plus récentes dans le développement des amorphes pharmaceutiques.

Pour plus de détails :

 
June 2016 - Demi-journée de lancement du projet CPER ARCHI-CM
Demi-journée de lancement du projet CPER ARCHI-CM

L'Institut Chevreul organise une demi-journée consacrée au lancement du projet CPER ARCHI-CM, le 24 juin 2016 matin à Polytech'Lille, amphithéâtre Migeon.

Le CPER est un contrat de plan État-région mis en place afin de financer de façon pluriannuelle des projets de volumes importants. Ce programme permet au laboratoire de financer ses gros équipements de recherche, tels que ceux des plateformes de caractérisation (microscopie, rayons X, etc …). Ce programme reçoit aussi un complément important de l'Europe, par le biais du FEDER (Fonds européen de développement économique et régional).

L'Institut Chevreul est un institut fédératif de recherche, dont font partie l’UMET, l'UCCS, et le LASIR. L’institut Chevreul a trois actions majeures : (1) il porte et il gère le projet CPER (2) il structure les gros équipements du périmètre (3) il favorise les interactions entre les équipes de la fédération. Par ailleurs, l'Institut Chevreul prépare aussi la construction d'un nouveau bâtiment « institut Chevreul » dont la livraison est prévue pour janvier 2019.

Pour plus de détails :

 
June 2016 - Montée en pression au sous-sol du laboratoire
Montée en pression au sous-sol du laboratoire

Le laboratoire s'est équipé d'une presse de type piston-cylindre de la société Rockland Research Corporation aux Etats-unis. Cet appareil a été acheté avec le soutien de la région Nord-Pas-de-Calais, de l'Université Lille 1, du CNRS, de la fédération Chevreul, de l'UCCS, et du laboratoire UMET.

Une presse piston-cylindre est un appareil à milieu de confinement solide permettant des expériences de synthèse à des pressions atteignant 4 GPa et des températures de l'ordre de 1800°C. Ces conditions de pression et température correspondent à environ 120 km de profondeur dans le manteau terrestre.

Cet appareil aura pour vocation à servir les activités de recherche en minéralogie de l'équipe de physique des minéraux du laboratoire. Il servira aussi à la synthèse de matériaux innovants en collaboration avec les équipes de l'UMET et de l'UCCS. Cette nouvelle presse permettra la formation des étudiants aux techniques de haute pression ainsi que l'émergence d'activités transverses dans le domaine de la science des matériaux sur le campus de l'Université Lille 1.

Cet appareil pourra, éventuellement, être mis à disposition des équipes extérieures. Veuillez nous contacter pour plus de détails.

Pour en savoir plus :

 
UMET - Unité Matériaux et Transformations
Université Lille1
Bâtiment C6
59655 Villeneuve d'Ascq
France

Next seminars

Friday, September 30 2016 14:00
Bât C6 - 202
Rosario Brunetto

Friday, October 21 2016 10:30
Bât C6, Salle 202
Bruno Reynard

Lastest publications

 

Centre Commun de Microscopie de Lille
Unité Matériaux et Transformations, CNRS UMR 8207, Université Lille1, Bâtiment C6, 59655 Villeneuve d'Ascq, France
Mentions Légales - Contacter le webmaster
Valid CSSValid HTML 4.01 Transitional