Français - English
Unité Matériaux et Transformations

Unité Matériaux et Transformations
CNRS UMR 8207 - Université Lille 1

Directeur : Alexandre Legris

Directeur adjoint : Hugues Leroux

Secrétariat Tél : +33 (0) 320 43 49 67
Fax : + 33 (0) 320 43 65 91
Courriel: secretariat-umet@univ-lille1.fr

ANR

BIOSTAB

ANR « Physique et Chimie du Vivant » (PCV) 2007-2011

« Optimisation de la stabilité de matériaux biologiques pour de nouvelles stratégies thérapeutiques »
 
ANR  « Physique et Chimie du Vivant » (PCV)

Contexte scientifique et objectifs du projet :

L’amélioration de la stabilité des matériaux biologiques, les protéines en particulier, est à ce jour, l’un des principaux objectifs des industries pharmaceutiques. Un nombre considérable de biomolécules thérapeutiques émanent des avancées de la technologie ADN recombinant. Celles-ci sont porteuses de nouvelles approches thérapeutiques visant à améliorer drastiquement les traitements pharmaceutiques actuels. Cependant la grande difficulté est de développer des formulations pharmaceutiques appropriées, afin d’éviter la dégradation des biomolécules durant les procédures de lyophilisation et de stockage.

La lyophilisation qui reste un procédé onéreux mais courant de conservation à l’état solide des systèmes biologiques, peut occasionner différents types de contraintes (basse température, pH, déshydratation). Des additifs protecteurs sont utilisés afin de palier ces contraintes, mais leurs mécanismes d’action ne sont pas encore bien élucidés.

L’optimisation de l’ensemble des processus mis en jeu au cours de la lyophilisation et la conservation du lyophilisat sur de longues périodes est un problème majeur de l’élaboration des protocoles de lyophilisation.

L’objectif général de BIOSTAB est de mener un programme de recherches transdisciplinaires (physique, biophysique, pharmacie) visant la stabilisation de matériaux biologiques d’intérêt thérapeutique.

Le projet est motivé par de récents travaux sur le lysozyme (analyses conjointes Raman et calorimétrique) réalisés dans l’UMET (Université Lille 1 – UMR CNRS 8207) qui ont abouti à une description complète du processus de dénaturation chaude, conduisant au décryptage des mécanismes de bioprotection des disaccharides à haute température.

Le premier objectif du projet visera à valoriser la méthodologie d’exploration du vivant développée pour la dénaturation chaude dans le domaine basse température, en utilisant la complémentarité des techniques d’analyse disponibles au sein du consortium. Une partie importante du protocole de lyophilisation est basée sur des connaissances empiriques visant à éviter la dénaturation froide. La compréhension de ce phénomène devrait permettre de lever un verrou technologique important.

Un second objectif consistera à comprendre les mécanismes d’action des bioprotecteurs sur la biomolécule soumise aux différents types de contrainte (pH, déshydratation, formation de glace), permettant ainsi de rationaliser l’utilisation des co-solvants et d’obtenir une meilleure stabilité de stockage de biomolécules d’activité maximale.

Un troisième objectif consiste à appliquer les nouvelles connaissances aux protéines au sein des formulations pharmaceutiques, pour améliorer leur stabilité. Deux types de systèmes seront étudiés : les poudres lyophilisées, et les nouveaux implants lipidiques à libération (et ciblage) contrôlée(s).

Partenaires :

UMET - Matériaux Moléculaires et Thérapeutiques

Equipements

Formations

Documents

Unité Matériaux et Transformations, CNRS UMR 8207, Université Lille1, Bâtiment C6, 59655 Villeneuve d'Ascq, France
Mentions Légales - Contacter le webmaster
Valid CSSValid HTML 4.01 Transitional