Français - English
Unité Matériaux et Transformations

Unité Matériaux et Transformations
CNRS UMR 8207 - Université de Lille

Directeur : Alexandre Legris

Directeur adjoint : Patrice Woisel

Secrétariat Tél : +33 (0) 320 43 49 67
Fax : + 33 (0) 320 43 65 91
Courriel: secretariat-umet@univ-lille1.fr

Les nouvelles de l'UMET

2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - Toutes
Juin 2017 - Renouvellement de l'équipe de direction
Renouvellement de l'équipe de direction

Le laboratoire UMET a été créé le 1er janvier 2010 suite à la réunion de quatre anciennes unités lilloises. Au fil des années, le laboratoire s'est étoffé et l'UMET compte aujourd'hui environ 80 chercheurs et enseignants chercheurs, 35 personnels techniques et administratifs, 70 étudiants en thèse, et 20  ATER, post-doctorants  et ITA contractuels.

Depuis sa création, le projet de l'UMET est porté par Alexandre Legris, directeur du laboratoire, et Hugues Leroux, directeur adjoint. A eux s’est joint en janvier 2015 Guillaume Delaplace en tant que DU adjoint en charge de l’équipe PIHM.

Après 7 ans de responsabilités, Hugues Leroux a décidé de céder le flambeau, et pour préparer le prochain contrat quinquennal l’unité a élu un nouveau directeur adjoint, Patrice Woisel, Professeur à l’ENSCL.

Le laboratoire, dans son ensemble, souhaite remercier Hugues Leroux pour son travail au service de la communauté et souhaite bonne chance à Patrice pour la suite.

 
Juin 2017 - Alexandra Goryaeva est lauréate 2017 du prix Haüy-Lacroix de la SFMC
Alexandra Goryaeva est lauréate 2017 du prix Haüy-Lacroix de la SFMC

La Société Française de Minéralogie et de Cristallographie décerne chaque année le prix Haüy-Lacroix à un jeune chercheur ayant effectué sa thèse de doctorat dans l’un des domaines de recherche intéressant la S.F.M.C. :

  • minéralogie, géochimie, science des matériaux
  • étude des minéraux dans leur contexte pétrologique et géologique
  • cristallographie

Alexandra Goryaeva est distinguée cette année pour sa thèse consacrée à la modélisation des dislcoations et de la plasticité de la Post-perovskite dans les conditions extrêmes de la base du manetau.

La remise du prix a lieu lors de l'assemblée générale annuelle de la SFMC, le vendredi 16 juin 2017 à 14 heures, au Muséum National d'Histoire Naturelle, salle des Elèves, 2ème étage, 61 rue Buffon, 75005 Paris

 
Juin 2017 - Des tremblements de terre au laboratoire
Des tremblements de terre au laboratoire

Les séismes qui ont lieu entre 30 et 300 km à l’intérieur de la terre, dits de profondeur intermédiaire, ont été largement documentés dans les plaques océaniques en subduction. Mis en évidence il y a près de 100 ans par Kiyoo Wadati, poète, météorologue et géologue japonais, leur mécanisme reste pourtant énigmatique. Un étude publiée en mai 2017 dans Nature Communications impliquant des membres du laboratoire UMET, du Laboratoire de Géologie de l’Ecole Normale Supérieure (ENS Paris/CNRS), de l’Institut des Sciences de la Terre de Paris, ISTEP (CNRS/Université Pierre et Marie Curie) et de diverses institutions internationales s’est penchée sur le sujet.

Des expériences de haute pression et haute température ont été effectuées sur des échantillons de roche millimétriques, avec un suivi in-situ par rayons x synchrotron et en acoustique. Le résultat de ces recherches démontre que la déshydratation du manteau lithosphérique peut provoquer des tremblements de terre.

L'étude démontre qu’un transfert de contrainte induit par déshydratation du minéral antigorite déclenche la fragilisation des roches du manteau. Ainsi, elle réconcilie des décennies d’études semblant contradictoires sur le lien entre séismes mantelliques et déshydratation de ce minéral. À une certaine échelle, une fraction d’antigorite de seulement 5 % suffit à déclencher une sismicité, qui pourrait finalement être vue comme un indicateur du degré d’hydratation dans le manteau lithosphérique.

Pour plus d'informations :

  • les chercheurs du laboratoire impliqués : Nadège Hilairet ainsi que les étudiants T. Ferrand et S. Incel (localisés à l'ENS Paris);
  • le communiqué de presse de département INSU du CNRS ;
  • l'article en question : T. P. Ferrand, N. Hilairet, S. Incel, D. Deldicque, L. Labrousse, J. Gasc, J. Renner, Y. Wang, H. W. Green ii, A. Schubnel, Dehydration-driven stress transfer triggers intermediate-depth earthquakes, Nature Communications 8 15247 (2017) [doi: 10.1038/ncomms15247].
 
Mai 2017 - Offres de thèses
Offres de thèses

La liste des thèses proposées à l'automne 2017 à l'UMET est maintenant disponible. Cette page présente une liste non exhaustive des thèses proposées, sans ordre de priorité et à ce jour susceptibles d'être financées. Les détails des projets de recherche et types de financement sont précisés dans la page ci-dessous. Les candidats sont invités à contacter les encadrants au plus vite pour préparer leur dossier.

Détails :

 
Mars 2017 - Journée de lancement de l’ANR NanoPiC
Journée de lancement de l’ANR NanoPiC

Le démarrage scientifique de l’ANR NanoPiC a eu lieu le 1er mars avec une journée de lancement le vendredi 31 mars. Ce projet s'est vu attribuer une subvention de l'Agence Nationale de la Recherche dans le cadre du défi « Stimuler le renouveau industriel ». Il est porté par Sophie Barrau, enseignante-chercheuse au laboratoire.

Pour l’occasion, les différents partenaires du projet étaient présents ainsi que Sophie Reynaud, directrice opérationnelle du pôle de compétitivité Matikem, qui a labellisé le projet. Le projet concerne l’étude du comportement piézoélectrique multi-échelles de composites innovants micro- et nano-structurés.

Il regroupe les compétences de 4 laboratoires partenaires : l'Unité Matériaux Et Transformations et l'Institut d'Electronique, de Microélectronique, et de Nanotechnologie, à l'Université de Lille, l'Institut Charles Gerhardt à Montpellier, et l'Unite de catalyse et de chimie du solide à l'Université d'Artois. Il est prévu pour une durée de 4 ans, pour une subvention de 500 580 euros.

Pour en savoir plus:

 
Mars 2017 - Regarder les minéraux du manteau terrestre se transformer en temps réel
Regarder les minéraux du manteau terrestre se transformer en temps réel

Grâce à la mise en œuvre d’un nouveau protocol expérimental, un groupe des chercheurs mené à l'Unité matériaux et transformation a réussi pour la première fois à suivre - en temps réel, in situ et grain à grain - les changements de microstructure d’un échantillon d’olivine soumis aux pressions et températures élevées d’une plaque en subduction. Ce travail va permettre de mieux contraindre les propriétés mécaniques utilisées dans les modèles de dynamique du manteau et de la subduction.

Le travail, porté par A. Rosa pendant sont post-doctorat au laboratoire, a utilisé la diffraction multigrains et un nouveau type de cellule diamant à chauffage résistif permettant de reproduire les conditions de pression et de température d'une plaque en subduction pour étudier la séquence de transformation olivine-wadsleyite-ringwoodite jusqu’à 22 GPa et 1000 K. Pour cela, ils ont placé un échantillon constitué de quelques centaines de grains dans une cellule à enclume diamant et ont analysé les transformations subies par l'échantillon par diffraction d’une ligne de rayons X au synchrotron ESRF.

Ce dispositif expérimental leur a permis de suivre en temps réel, in situ et grain à grain l’évolution de la microstructure de l’échantillon, et ainsi de déterminer, pour la première fois en direct, le nombre de grains associés à chaque phase, les distributions de taille de ces grains et leurs orientations à chaque étape de ces transformations. De ces mesures, ils ont ensuite pu déduire le mécanisme de transition associé. Ces nouvelles observations vont permettre d’améliorer les modélisations de la convection du manteau terrestre, et à mieux comprendre le comportement des plaques en subduction et à identifier des liens potentiels entre microstructure et déclenchement de séismes profonds.

Pour plus d'informations :

 
Mars 2017 - Un nouveau mécanisme de fluage pour le manteau inférieur de la Terre
Un nouveau mécanisme de fluage pour le manteau inférieur de la Terre

Sous pression, les mécanismes de déformation habituels impliquant le glissement de dislocations sont fortement inhibés et ne peuvent rendre compte de la viscosité du manteau inférieur. Dans ce travail basé sur la modélisation numérique multiéchelles, nous proposons un mécanisme alternatif basé sur la montée des dislocations (par absorption ou émission de défauts ponctuels) qui est susceptible de jouer un rôle majeur dans le manteau inférieur de la Terre et plus généralement dans la convection des intérieurs planétaires.

Ces travaux, issus du projet ERC Rheoman ont été publiés le 10 mars 2017 dans la prestigieuse revue Science Advances.  Ils offrent un nouveau cadre conceptuel à la modélisation de la viscosité du manteau terrestre et montrent la nécessité de mieux connaître la chimie et la diffusion des défauts ponctuels du manteau pour mieux contraindre sa rhéologie.

Pour en savoir plus:

 
Février 2017 - Dernières nouvelles de Titan
Dernières nouvelles de TitanLe nouveau microscope électronique à transmission (Titan Thémis FEI) est installé depuis cet été dans la Halle CISIT. Le microscope fonctionne maintenant pour toutes ses configurations et aux résolutions nominales pour toutes les tensions d'accélérations:
  • correcteur de sonde pour la résolution atomique ;
  • EDS 4 cadrans pour l’analyse chimique ;
  • monochromateur et Dual – EELS pour la haute résolution spectrale ;
  • tomographie, etc....

Vous trouverez sur la banque d'image du CCM quelques résultats enthousiasmants obtenus dans différents domaines, allant de la chimie catalytique à l'analyse de météorites martiennes.

Pour plus d'informations :

 
Janvier 2017 - BIOMAT -- Matériaux pour la santé Ambleteuse, Pas de Calais, 12-16 Juin 2017
BIOMAT -- Matériaux pour la santé Ambleteuse, Pas de Calais, 12-16 Juin 2017

Les troisièmes journées de la commission « Matériaux pour la santé » (SF2M/GFC/CEFRACOR/Association titane) auront lieu du 15 au 16 juin 2017 à Ambleteuse sur la côte d’Opale. Les journées sont organisées à la suite du colloque BIOMAT 2017 qui se tiendra sur le même lieu du 12 au 15 juin.

Les deux journées réuniront des étudiants, chercheurs, cliniciens et industriels spécialistes des biomatériaux. Les thèmes des sessions sont calquées sur les axes du GDR l’Homme réparé (élaboration de matériaux avancés, interface cellules environnement, modélisation et caractérisation multi échelle, biofonctionnalisation et ciblage, suppléance et contrôle). Une session commune aux deux journées et consacrée à la clinique est prévue le jeudi 15 juin au matin.

Bernard MARTEL et Étienne BRÈS participent au GDR et à l’organisation des journées au niveau de l’UMET en compagnie de Ulrich Maschke. Il est possible de s’inscrire à chacun des colloques séparément ou à l’ensemble des deux.

Pour plus d'informations :

 
Janvier 2017 - Journée des doctorants 2017
Journée des doctorants 2017

Le vendredi 20 Janvier 2017 a eu lieu la journée des doctorants de l’UMET. Les doctorants de première et deuxième année de l’UMET ont présenté leur sujet de thèse, son contexte, et quelques résultats. Les doctorants de troisième année ont pu présenter la concrétisation de leur travail sous forme de posters.

Cette journée a été l’occasion de découvrir ou re-découvrir ce qui est développé au laboratoire par les doctorants. C’est une journée d’échanges entre les doctorants, les chercheurs et enseignant-chercheurs, les ITA-BIATSS. Ce fut l’occasion de se donner des idées, et de créer des synergies et collaborations.

Le laboratoire remercie tous les participants à cette journée, les services communs pour leur aide, sans oublier Tatiana Starciuc et Alain Hédoux pour l'organisation de la journée, Corinne Henry pour son soutien, et vous donne rendez-vous pour la prochaine édition, en 2018!

Pour plus d'informations :

 
Octobre 2016 - J’ai gravé dans ses cheveux
J’ai gravé dans ses cheveux

« J’ai gravé dans ses cheveux » est le titre d’un projet artistique conduit par Gwendal Sartre de janvier à juin dernier. La phase préparatoire du projet (janvier-avril 2016) a été en partie conduite au Fabricarium de Polytech-Lille. Le relai a été pris ensuite avec de la nanogravure par faisceau d’ions à l’IEMN et de l’imagerie haute résolution sur la plateforme de microscopie électronique de l’institut Chevreul, localisée à l’UMET. Avec ce projet, l’artiste a cherché à réaliser un ensemble archaïque à première vue mais dont la forme et les variations s’avèrent complexes, à la fois par les technologies avancées mises en œuvre et d’autre part par le rendu d’inscriptions dans un espace réduit (un cheveu) et qui pourtant appelle à l’infini, rendant propice le déclenchement de l’imagination.

Si vous passez par Tourcoing, arrêtez-vous au studio National Le Fresnoy, l’exposition est à voir jusqu’à fin décembre.

Pour plus de détails :

 
Octobre 2016 - une nouvelle classe d’hydrogels « intelligents » préparée au laboratoire
une nouvelle classe d’hydrogels « intelligents » préparée au laboratoire

Les hydrogels sont des matériaux polymères réticulés capables d'emprisonner une quantité substantielle d'eau au sein de leur structure. Ces matériaux suscitent un grand intérêt de la part de la communauté scientifique étant donné leur propension à changer de forme, de taille et/ou à moduler leurs propriétés physicochimiques (couleur, mouillabilité, adhésion, ..) en réponse à un ou des stimuli externes.

Dans le cadre du projet ANR STRAPA (Porteur : P. Woisel), les chercheurs ont mis au point une démarche supramoléculaire innovante permettant de faire gonfler des hydrogels sur commande en chauffant des édifices macromoléculaires complexés thermosensibles. Dans le contexte des hydrogels, ce phénomène est très original car il mime un comportement observé généralement à basse température. Par ailleurs, ce phénomène d’actuation est parfaitement réversible sur plusieurs cycles de montée et de descente en température et s’accompagne d’un changement de couleur du matériau perceptible à l’œil nu, ce qui ouvre des développements extrêmement importants dans le domaine des matériaux multifonctionnels programmables voire reprogrammables.

Ces travaux sont publiés dans Angewandte Chemie International Edition et sont en accès libre.

Pour plus de détails :

 
Octobre 2016 - L' UMET recrute un demi-poste ATER

Un demi-poste ATER est ouvert en métallurgie  avec un recrutement derrière (MCF) prévu en mai 2017 pour une rentrée en septembre 2017.

Le poste d’ATER est publié  (poste A2EPU_28_01, descriptif joint) et pour postuler il faut suivre la procédure
(attention dernier délai 14 octobre)

Fiche de poste:   http://umet.univ-lille1.fr/Documents/get.php?id=8

Procédure:   http://www.univ-lille1.fr/presentation/lille1-recrute/Recrutement-enseignants/Recrutement_ATER

Octobre 2016 - Zoom sur l'ANR NanoPiC
Zoom sur l'ANR NanoPiC

Sophie Barrau, membre du laboratoire, vient d’obtenir un financement ANR PRC (Agence Nationale de la Recherche, Projets de Recherche Collaborative) pour le projet NanoPiC qui concerne l’« Etude du comportement piézoélectrique multi-échelles de composites innovants micro- et nano-structurés ». Il portera sur un période de 4 ans.

Le projet NanoPiC a pour objectif de mener un programme de recherche et de développement de matériaux piézoélectriques innovants et ayant des propriétés améliorées, à partir de composites céramiques - polymère structurés. Il s’agit d’une part de fabriquer des composites comportant des domaines micro- et nano-structurés de céramiques non toxiques et de polymère fluoré et d’autre part de caractériser le comportement piézoélectrique aux échelles macroscopique et nanoscopique. La compréhension des comportements piézoélectriques de ces matériaux composites structurés est un enjeu scientifique fort et ouvre la voie à l'utilisation de ces matériaux pour des applications dans le domaine des pMUT (piezoelectric Micro machined Ultrasonic Transducers).

Le projet implique 4 laboratoires partenaires dans les Haut-de-France et à Montpellier : l'UMET, l'IEMN, l'ICGM, l'UCCS Lens et sera coordonné au laboratoire. 

Pour plus de détails :

 
Septembre 2016 - Journée Jean-Marc Lefebvre le 29 septembre 2016
Journée Jean-Marc Lefebvre le 29 septembre 2016L'UMET organise une demi-journée en l'honneur de Jean-Marc Lefebvre le 29 septembre 2016 après-midi à Polytech'Lille dans l'amphithéâtre Migeon.

Jean-Marc Lefebvre, directeur de Recherche CNRS, a dirigé le Laboratoire de Structure et Propriétés de l’Etat Solide pendant 10 ans (1999-2009). Il a aussi dirigé, de sa création en 2003 jusqu'en 2014, l'Institut Fédératif Michel-Eugène Chevreul dont l’objectif était de structurer le secteur chimie et matériaux sur le campus lillois. Cet institut s’est fortement développé depuis sa création et il regroupe aujourd’hui trois UMR (UMET, UCCS, LASIR) et une unité de service (MSAP). La création de l’institut Chevreul a par ailleurs permis la mise en place de sept plateformes de caractérisations de haute visibilité nationale.

Motivé par son goût de la recherche (publique et privée) et de l’innovation, Jean-Marc Lefebvre s’est également fortement impliqué dans la création du pôle de compétitivité MAUD (Matériaux et Applications pour une Utilisation Durable), devenu Matikem et dédié aux matériaux, à la chimie et à la chimie verte. Il en a été le vice-président pendant 10 ans. Dans ce contexte, il a également contribué à la mise en place de l'Institut Français des Matériaux Agro-Sourcés (IFMAS) dans le cadre du Programme d'Investissement d' Avenir.

Au cours de sa carrière scientifique à Lille, Jean-Marc Lefebvre a essentiellement travaillé sur les relations entre la microstructure et le comportement mécanique de matériaux à base polymère. Ses recherches ont contribué à la compréhension de la plasticité dans ces matériaux. Il est l’auteur de nombreux articles et de plusieurs chapitres de livres. Il a encadré de nombreuses thèses, établi de multiples collaborations aussi bien académiques qu'industrielles et a développé des enseignements en physique et mécanique des polymères à Polytech'Lille, à l'ENSCL ainsi qu'à l'Université Libre de Bruxelles.

Pour plus de détails :
 
Juillet 2016 - En direct du synchrotron : des scientifiques de l'UMET en action à l'ESRF
En direct du synchrotron : des scientifiques de l'UMET en action à l'ESRF

Ce week-end, des scientifiques de l'UMET sont en expérience sur le synchrotron ESRF à Grenoble. Leurs travaux ont donné lieu à une communication de l'ESRF sur les réseaux sociaux dont voici la version française.

Que se passe-t-il au centre de la Terre? La structure interne de la Terre comporte des couches concentriques, comme un oignon.  La frontière entre le manteau et le noyau est une région mystérieuse, connue sous le nom de couche D". En effet, les propriétés hétérogènes de la couche D" intriguent les scientifiques depuis sa découverte dans les années 50. Ce week-end, des scientifiques de l'UMET à l'Université de Lille, Sciences et Technologies, de l'Institut Universitaire de France, et du CNRS étudient les changements de structures cristallines sous des conditions extrêmes de pression et température similaires à celles de la couche D" (1,35 fois la pression atmosphérique et 2500 degrés). Sur la ligne de faisceau ID27, ils utilisent des cellules à enclumes de diamant et des lasers de puissance pour écraser et chauffer des grains de minéraux et identifier des connections entre les changements d'arrangement atomique et les observations géophysiques de la couche D". Ces travaux permettent aux scientifiques de mieux comprendre la structure et composition de la Terre, mais aussi d'étudier comment d'autres planètes peuvent se former et comment elles évoluent dans le temps.

Pour plus d'information :

 
Juillet 2016 - Transdisciplinarité Matériaux/Pharmacie: Un livre et un numéro spécial Issus de l'UMET
Transdisciplinarité Matériaux/Pharmacie: Un livre et un numéro spécial Issus de l'UMET

Marc Descamps, professeur émérite à l'UMET, vient d'éditer en Mai 2016 un livre chez Wiley (Disordered Pharmaceutical Materials) et, par ailleurs, le numéro spécial N° 100, de la revue ADDR (Advanced Drug Delivery Reviews), numéro consacré aux composés pharmaceutiques amorphes. Ces deux publications traduisent une évolution récente du développement pharmaceutique à l'interface de la science des matériaux et des sciences pharmaceutiques.

Les médicaments sont en majorité à l'état solide (tablettes, capsules comprimés, micro(nano) particules...). Pour une molécule thérapeutique donnée, ou un excipient, cet état solide peut exister sous diverses formes cristallines polymorphiques ou à l'état amorphe (c-à-d un verre). Ces différentes variétés de formes solides ont des propriétés physiques différentes avec un impact important sur la dissolution, la stabilité, etc. et donc sur la biodisponibilité des produits pharmaceutiques.

 Il y a de nombreux verrous qui bloquent actuellement le développement de nouvelles molécules thérapeutiques. Les deux plus importants sont les suivants:

  • La plupart des nouvelles molécules actives - et de nombreuses plus anciennes - ne sont pas, ou sont peu solubles dans l'eau et par conséquent ne peuvent atteindre leur cible dans l'organisme. Cela bloque leur usage: les laboratoires pharmaceutiques ont, dans leur tiroir, un grand nombre de ces "cailloux" formés de molécules potentiellement efficaces mais insolubles et donc inutilisables.
  • Le deuxième est en lien avec le développement des nouveaux moyens thérapeutiques à base de macromolécules: protéines, vaccins etc. Ces molécules sont très fragiles. Leur utilisation pratique n'est possible que si l'on peut disposer de moyens efficaces pour les stabiliser physiquement et chimiquement.

La solution à ces problèmes est de manipuler l'état physique des solides qui sont composés non seulement par les molécules actives, mais aussi par les excipients qui permettent leur formulation effective. C'est là que la science pharmaceutique croise la science des matériaux, de ces matériaux particuliers que sont les médicaments.

Les ouvrages qui viennent d'être édités par Marc Descamps concernent en particulier la possibilité d'utiliser et manipuler le désordre moléculaire, au sein de l'état solide des produits pharmaceutiques, pour permettre une libération et une stabilité optimales. Le défi majeur est alors d'accommoder les deux aspects en apparence antagonistes que sont la plus faible stabilité physique des formes désordonnées et leur plus grande réactivité. Une tendance très récente qui soulève beaucoup d'espoir est d'utiliser les formes amorphes des composés pharmaceutiques. Cela commence à être employé avec succès industriellement. Mais l'état physique des amorphes est par ailleurs, en soi, une des problématiques fondamentales de la physique de la matière condensée. Physique fondamentale et technologie pharmaceutique se rejoignent et devraient s'enrichir mutuellement.

Le livre édité chez Wiley est à visée didactique et fait le pont entre les deux disciplines. Le numéro spécial de la revue ADDR ("Amorphous Pharmaceutical Solids"), par contre, a pour objectif de faire un bilan des découvertes les plus récentes dans le développement des amorphes pharmaceutiques.

Pour plus de détails :

 
Juin 2016 - Demi-journée de lancement du projet CPER ARCHI-CM
Demi-journée de lancement du projet CPER ARCHI-CM

L'Institut Chevreul organise une demi-journée consacrée au lancement du projet CPER ARCHI-CM, le 24 juin 2016 matin à Polytech'Lille, amphithéâtre Migeon.

Le CPER est un contrat de plan État-région mis en place afin de financer de façon pluriannuelle des projets de volumes importants. Ce programme permet au laboratoire de financer ses gros équipements de recherche, tels que ceux des plateformes de caractérisation (microscopie, rayons X, etc …). Ce programme reçoit aussi un complément important de l'Europe, par le biais du FEDER (Fonds européen de développement économique et régional).

L'Institut Chevreul est un institut fédératif de recherche, dont font partie l’UMET, l'UCCS, et le LASIR. L’institut Chevreul a trois actions majeures : (1) il porte et il gère le projet CPER (2) il structure les gros équipements du périmètre (3) il favorise les interactions entre les équipes de la fédération. Par ailleurs, l'Institut Chevreul prépare aussi la construction d'un nouveau bâtiment « institut Chevreul » dont la livraison est prévue pour janvier 2019.

Pour plus de détails :

 
Juin 2016 - Montée en pression au sous-sol du laboratoire
Montée en pression au sous-sol du laboratoire

Le laboratoire s'est équipé d'une presse de type piston-cylindre de la société Rockland Research Corporation aux Etats-unis. Cet appareil a été acheté avec le soutien de la région Nord-Pas-de-Calais, de l'Université Lille 1, du CNRS, de la fédération Chevreul, de l'UCCS, et du laboratoire UMET.

Une presse piston-cylindre est un appareil à milieu de confinement solide permettant des expériences de synthèse à des pressions atteignant 4 GPa et des températures de l'ordre de 1800°C. Ces conditions de pression et température correspondent à environ 120 km de profondeur dans le manteau terrestre.

Cet appareil aura pour vocation à servir les activités de recherche en minéralogie de l'équipe de physique des minéraux du laboratoire. Il servira aussi à la synthèse de matériaux innovants en collaboration avec les équipes de l'UMET et de l'UCCS. Cette nouvelle presse permettra la formation des étudiants aux techniques de haute pression ainsi que l'émergence d'activités transverses dans le domaine de la science des matériaux sur le campus de l'Université Lille 1.

Cet appareil pourra, éventuellement, être mis à disposition des équipes extérieures. Veuillez nous contacter pour plus de détails.

Pour en savoir plus :

 
Mai 2016 - Offres de thèses

La liste des thèses proposées en 2016 à l'UMET est maintenant disponible. Toutes ne sont pas financées. Les détails des projets de recherche et types de financement sont précisés dans la page ci-dessous. Les candidats sont invités à contacter les encadrants au plus vite pour préparer leur dossier.

Détails :

Avril 2016 - Un nouveau projet INTERREG au laboratoire
Un nouveau projet INTERREG au laboratoire

Frédéric Affouard, membre du laboratoire, vient d’obtenir un financement pour le projet:
« Innovative multicomponent drug design (IMODE) for enhancing regional strategic advantages in pharmaceutical and biomedical applications »  dans le cadre du programme INTERREG des 2 Mers (fonds européens de développement régional - FEDER). Le projet débutera le 1er Juillet 2016 pour une durée de quatre ans.

Le projet IMODE se propose de mener un programme de recherche et de développement sur les matériaux de la pharmacie à composants thérapeutiques multiples sous différentes formes physiques (co-cristaux  co-amorphes) qui présentent un grand intérêt industriel mondial en raison de leur stabilité et solubilité supérieure. Il s’agira notamment : i)  d’accélérer la découverte des co-formes en développant des outils rapides de synthèse et de prédiction, ii) de développer de nouvelles formulations avancées prêt à l'emploi et des procédés de conception plus efficaces, et iii) de produire des prototypes de dispositifs médicaux chargés de molécules bioactives multiples qui répondent mieux aux besoins des patients. Les formulations et les dispositifs médicaux bénéficieront d'évaluations (in vitro / in vivo) afin d’entrer directement dans une phase de développement industriel.

Le partenariat IMODE rassemble une vaste palette d'expertises dans de nombreux domaines de recherche (science des matériaux, chimie, biologie, pharmacie, médecine) ainsi qu’une riche plateforme technologique. Il regroupe 7 partenaires académiques: Univ. Lille1, Univ. College London, Univ. Lille2, Univ. Ghent, Univ. East-Anglia, Univ. Greenwich, Ashford & St Peter’s Hospital, 3 entreprises:  Immabiotech, Cubic Pharmaceutical et Roquette ainsi que l’agence de développement économique Eurasanté.

Pour en savoir plus :

 
Mars 2016 - Comment se déforme le manteau lithosphérique ?
Comment se déforme le manteau lithosphérique ?

La déformation du manteau lithosphérique permet le couplage entre la convection mantellique et la tectonique des plaques. Expérimentalement, la déformation des minéraux dans ces conditions est rendue difficile car les températures sont relativement basses (inférieures à 1000K) et que ces silicates y deviennent fragiles Dans le cadre d’une collaboration internationale impliquant l’Unité Matériaux Et Transformations, les chercheurs sont parvenus à déformer de l’olivine, le silicate de magnésium prépondérant dans cette couche terrestre, in situ dans un microscope électronique en transmission. La démarche consiste à déformer des échantillons de très petites tailles (ils tiendraient dans un globule rouge !). A ces dimensions, la limite fragile ductile est repoussée à des contraintes qui autorise la plasticité par glissement de dislocations, sans casser, même à température ambiante !

Résultat, à température ambiante, moins de 2 GPa suffisent pour déformer l’olivine plastiquement quand les études précédentes suggéraient des valeurs jusque trois fois plus élevées. Le manteau lithosphérique apparaît donc intrinsèquement ductile sans que ne soit nécessaire d’invoquer des mécanismes adoucissants comme l’eau.

Pour en savoir plus :

 
Mars 2016 - Lancement de la Maison de la Simulation de l'Université de Lille
Lancement de la Maison de la Simulation de l'Université de Lille

L’Université de Lille, Sciences et Technologies héberge au sein de son centre de ressources informatiques, un mésocentre de calcul qui a permis ces dernières années de favoriser l’émergence de plusieurs thématiques liées au calcul, dont certaines activités importantes au sein du laboratoire UMET.

L'Université crée aujourd’hui une Maison de la Simulation dont l’objectif est de favoriser la recherche pluridisciplinaire autour de la simulation numérique, du calcul scientifique et du calcul haute performance, de renforcer la synergie entre les développements fondamentaux et les applications thématiques, de soutenir la communauté scientifique et de lui donner une meilleure visibilité.

La maison de la Simulation de l'Université de Lille sera inaugurée le 29 mars 2016.

Pour plus d'information :

 
Mars 2016 - 7ième Journée Solvatation
7ième Journée Solvatation

Le laboratoire vous invite à assister à la "7ième Journée Solvatation". C'est une manifestation scientifique internationale organisée chaque année depuis 2009. Elle permet de fournir un lieu d’échange pour une trentaine de spécialistes internationaux de disciplines différentes (physique, chimie, biologie) sur des sujets de recherche proches liés aux problèmes de la solvatation dans les liquides et dans les solides: solvatation pour applications en chimie verte, couplage entre approches numériques (dynamique moléculaires, calculs ab-initio) et expérimentales (Raman, RMN, diffusion des neutrons ), hydratation des biomatériaux, analyse des transitions de phase, fluides supercritiques, incorporation de gaz dans la glace atmosphérique, clathrates …

La journée est ouverte aux étudiants (Master, doctorants) et leur permet d’acquérir des connaissances complémentaires dans des domaines connexes aux leurs qui leur serviront dans leurs propres travaux de recherche.

Objectifs et résultats attendus de la manifestation

  • Opportunité de synthèse des développements récents dans le domaine.
  • Identification des orientations futures les plus prometteuses.
  • Création de nouvelles collaborations afin de stimuler l’émergence de projets innovants.

La manifestation aura lieu le 11 mars 2016 sur le campus de l'université Lille 1, au bâtiment C8, salle de l'UFR de Chimie.

Pour plus d'informations :

 
Février 2016 - Lancement de l'ERC ' FireBar-Concept'
Lancement de l'ERC ' FireBar-Concept'

Le projet de recherche « FireBar Concept » s’est vu octroyer 2,4 millions d’euros de subvention pour l’élaboration de nouveaux matériaux et assemblages à faible inflammabilité dans le but de limiter la propagation des incendies.

Porté par Serge Bourbigot, professeur au laboratoire et à l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Lille, le projet de recherche « FireBar Concept » se situe au croisement de plusieurs disciplines et exige une expertise en science des matériaux, chimie et physique. Il a pour objectif, la réalisation d’une barrière « feu » qui réagirait de manière intelligente à une contrainte thermique.

Décernés par l’European Research Council (ERC), dont l’objectif est de soutenir l’excellence et le dynamisme de la recherche en Europe, les Advanced Grant, sont de véritables indicateurs d’excellence internationale qui permettent au porteur, à son équipe, à son institution et à la région de gagner en visibilité.

La cérémonie de lancement officiel du projet aura lieu le jeudi 3 mars 2016 à 14h à Polytech’Lille.

Pour en savoir plus :

 
Février 2016 - Installation du nouveau MET TITAN du CCM
Installation du nouveau MET TITAN du CCM

Le nouveau MET analytique META FEI Titan3 Themis 300 du Centre Commun de Microscopie est arrivé! Cet instrument, à la pointe de la recherche européenne, offrira un gain de résolution spatiale et énergétique pour les observations en microscopie électronique en transmission. Le champ d'applications attendues couvre toutes les thématiques de l'institut Chevreul, de la chimie du solide à la minéralogie de la terre profonde, en passant par des applications industrielles dans le domaine de la métallurgie et des verres.

Son arrivée est le résultat d'un projet de longue haleine, financé par la région Nord-Pas-de-Calais, le FEDER, et le CNRS. Son installation sur le campus de Lille 1 a commencé et se fait actuellement dans des nouveaux locaux contruits par l'université au sein de la nouvelle Halle CISIT.

Le microscope est doté de :

  • Une source à effet de champ du type Schottky (FEG) haute brillance (XFEG) avec un monochromateur pour une  résolution en énergie ultime (0.2 eV).
  • Une Tension d’accélération ajustable de 60 kV à 300 kV.  
  • Un Correcteur d’aberration sphérique Cs en sonde (DCOR) pour l’imagerie haute résolution en mode STEM (< 70 pm).
  • Une lentille objectif (S-TWIN) haute résolution avec une distance entre les pièces polaire de 5,4 mm qui offre un angle d’inclinaison de 70 degrés avec un porte-objet tomographique.
  • Un CompuStage avec une platine piezo pour une excellente stabilité du porte-échantillons.
  • Un détecteur EDX Super-X avec une sensibilité supérieure pour réaliser des cartographies chimiques très rapides. Quatre détecteurs SDD  sont intégrés dans la lentille objectif (S-TWIN)
  • Un filtre d’énergie haute résolution post-colonne GATAN (Quantum ERS/966) avec un systeme
  • DualEELS pour l'acquisition simultannée des pertes à basse et haute energies.
  • Une caméra CETA 16M pour un champ visuel de l’image très étendu. 

Un porte-objet tomographique tri-axe (HATA) est également disponible.

La mise en service du microscope est programmée pour avril 2016!

Pour plus de détails :

 
Février 2016 - Comment faire réagir des composés inertes ?
Comment faire réagir des composés inertes ?

La réactivité entre espèces chimiques est à la base de la préparation de nouveaux matériaux. Que faire lorsque les espèces en présence ne sont pas réactives, ou quand les composants dictant la formation des structures recherchées n’existent pas? Dans le cadre d’une collaboration internationale impliquant l’Unité matériaux et transformations, les chercheurs sont parvenus à faire réagir des composés inertes en appliquant de très fortes pressions et températures sur une solution solide. Dans ces conditions, les composants deviennent instables et peuvent alors réagir pour stabiliser la solution solide avec la composition chimique et la structure souhaitée. On peut ainsi envisager la synthèse de nouveaux composés présentant des liaisons qui, normalement, ne seraient pas réalisables.

En appliquant une pression comprise entre 15 et 23 GPa sur une solution solide de MgN et FeN et en la chauffant jusqu’à 2500 K, les chercheurs sont parvenus à rendre ces composés réactifs pour former, pour la première fois, un alliage de formule Mg0.4Fe0.6N qui n’aurait pu être obtenu sans cette combinaison pression/température. Les résultats sont publiés dans Angewandte Chemie Internation Edition.

Pour plus de détails :

 
Janvier 2016 - Journée des doctorants 2016
Journée des doctorants 2016

Le mardi 19 Janvier 2016 a eu lieu la journée des doctorants de l’UMET. C’est à l’école Polytech’Lille (Amphi Migeon) de 9h20 à 16h35 que les doctorants de première et deuxième année de l’UMET ont présenté leur sujet de thèse, son contexte, et quelques résultats.

Cette journée a été l’occasion de découvrir ou re-découvrir ce qui est développé au laboratoire par les doctorants. C’est une journée d’échanges entre les doctorants, les chercheurs et enseignant-chercheurs, les ITA-BIATSS. Ce fut l’occasion de se donner des idées, et de créer des synergies et collaborations.

Le laboratoire remercie tous les participants à cette journée, les services communs pour leur aide, sans oublier Mathilde Casetta et Agnès Beaugendre pour l'organisation de la journée, et vous donne rendez-vous pour la prochaine édition, en 2017!

Pour plus d'informations :

 
Décembre 2015 - La médaille Dana remise à Patrick Cordier
La médaille Dana remise à Patrick Cordier

La Société Américaine de Minéralogie  (Mineralogical Society of America) a choisi de décerner la médaille Dana à Patrick Cordier, professeur à l'Université Lille 1 et chercheur à l'UMET.

La médaille Dana a pour but de reconnaître une contribution scientifique significative et une recherche originale en minéralogie. Elle est destinée à des scientifiques au coeur de leur carrière. Elle est décernée annuellement depuis 2001 et a une vocation internationale. Patrick Cordier est le premier chercheur français à recevoir cette récompense.

La cérémonie de remise de médaille a eu lieu le mardi 15 décembre 2015 lors du congrès d'automne de l'American Geophysical Union (AGU), à San Francisco.

Elle a été remise par Rebecca Lange, Professeur à l’université du Michigan et présidente de la Société Américaine de Minéralogie. Le discours de remise a été prononcé par David Mainprice, Directeur de recherches au CNRS, Géosciences Montpellier. La cérémonie était organisée par Catherine Chauvel, présidente de la section Volcanology, Geochemistry & Petrology de l'American Geophysical Union.

Pour plus de détails :

 
Novembre 2015 - Ecole Crystelec2015
Ecole Crystelec2015

La première édition de l’école Crystelec soutenue par la Sfmu et l’AFC s’est tenue du 16 au 20 novembre 2015 à l’Université Lille 1, réunissant dix sept participants. La formation portait sur la détermination des structures et des microstructures à l’échelle nanométrique par diffraction électronique. Les développements récents associés à l’utilisation de nouvelles techniques d’acquisition et/ou d’analyse des données telle que la précession, le faisceau convergent, la tomographie et la cartographie d'orientation y ont été présentés. Les sessions pratiques se sont déroulées sur le Tecnai 20 du Centre Commun de Microscopie récemment équipé du système de cartographie d’orientation ASTAR (Nanomegas).

Nous remercions chaleureusement nos soutiens et institutions pour avoir contribué au bon déroulement de cette école.

Pour plus de détails :

 
Novembre 2015 - « The Enigmatic Core Properties of the Inner Earth » : un article de l’UMET sous le projecteur de l’AGU
« The Enigmatic Core Properties of the Inner Earth » : un article de l’UMET sous le projecteur de l’AGU

L’American Geophysical Union (AGU) a sélectionné une publication de l’UMET pour la mettre sous son projecteur. Cette publication est issue du travail de thèse d’Ainhoa Lincot sous la direction de Sébastien Merkel, du laboratoire UMET, et Philippe Cardin du laboratoire ISTerre à Grenoble.

La graine du noyau, au centre de la Terre, est anisotrope : la vitesse de propagation des ondes sismiques y dépend de la direction de propagation. Cette propriété est liée à la structure cristalline de l’alliage de fer composant le noyau. Dans cette publication, Lincot et al supposent que cet alliage est de structure cubique et que l’anisotropie résulte de déformation plastique. Ils reconstruisent alors une graine virtuelle composée de ce matériau et simulent des mesures sismiques. L’anisotropie sismique simulée ne dépasse pas les 0,5%, bien en deçà des observations.

Ils en concluent que l’alliage de fer de la graine est probablement de structure hexagonale compacte ou que l’anisotropie sismique résulte d’un autre mécanisme comme des textures de solidification, la croissance de grains, ou la présence d’inclusions fluides.

Pour plus de détails :

 
Octobre 2015 - L’irradiation solaire, moteur insoupçonné de l’évolution de la matière organique extraterrestre
L’irradiation solaire, moteur insoupçonné de l’évolution de la matière organique extraterrestre

L’origine de l’eau et de la matière organique sur Terre, ingrédients essentiels à l’émergence de la vie, constituent une question majeure pour la communauté scientifique. Pour retracer cette origine, il est nécessaire de se plonger dans les « archives » de notre système solaire. Parmi elles, la signature isotopique de l’hydrogène constitue une des «empreintes digitales» des grands réservoirs chimiques du système solaire.

Un groupe de chercheurs impliquant Boris Laurent, Mathieu Roskosz, Hugues Leroux, Christophe Depecker et Jean-Marc Lefebvre, du laboratoire, ainsi que des collègues de Sorbonne Universités et du CNRS viennent de démontrer que l’irradiation émise par le jeune Soleil a pu modifier la matière organique dans le disque protosolaire.

Cette étude est publiée dans la revue Nature Communications du 13 octobre 2015.

Pour plus de détails :

 
Juillet 2015 - Mardi 6 au vendredi 9 Octobre 2015 - EuroCD 2015 - Faculté de Médecine - Pôle Recherche - Lille
Mardi 6 au vendredi 9 Octobre 2015 -  EuroCD 2015 - Faculté de Médecine - Pôle Recherche - LilleLe congrès EuroCD 2015 se tiendra du 6 au 9 octobre 2015. Il est co-organisé par 4 groupes de recherche situés dans le Nord de la France, dirigé par le Pr Bernard Martel (Université Lille 1 – UMET), le Pr Eric Monflier (Université d’Artois – UCCS), le Pr Sophie Fourmentin-Lamotte (Université du Littoral – UCEIV) et le Dr Nicolas Blanchemain (Université Lille 2 – U1008). Il se tiendra dans les locaux de l'université de Lille 2 à la Faculté de Médecine, Pôle Recherche à Lille.
Ce congrès européen est organisé tous les deux ans par des groupes de recherche reconnus dans le domaine des cyclodextrines. Les nouvelles tendances de recherche en matière de cyclodextrines seront présentées aussi bien que les applications industrielles les plus importantes.

Pour plus de détails :

 
Mai 2015 - Crystelec 2015 - Ecole de Cristallographie Electronique
Crystelec 2015 - Ecole de Cristallographie Electronique

La formation « Crystelec 2015 » se tiendra du 16 au 20 novembre 2015. Elle est organisée par des membres du laboratoire et se tiendra dans les locaux du laboratoire et du Centre Commun de Microscopie de Lille.

L'école, soutenue par la Sfmu et l'AFC, porte sur la détermination des structures et des microstructures à l’échelle nanométrique par diffraction électronique dans un microscope électronique en transmission (MET). Elle concerne les développements récents associés à l’utilisation de nouvelles techniques d’acquisition et d’analyse des données telle que la précession, la tomographie et la cartographie de phase et d’orientation. Les méthodes d'analyse de symétrie en faisceau convergent seront également présentées.

Pour plus de détails :

 
Mai 2015 - Une nouvelle ERC au laboratoire
Une nouvelle ERC au laboratoire

Serge Bourbigot, membre du laboratoire, a décroché une subvention européenne de 2,4 millions d'euros pour le projet FireBar-Concept.

Le développement des sciences et technologies permet la conception de produits sophistiqués mais de manière concomitante, augmente le taux de matière combustible (produits organiques). Le but du projet Fire-Bar-Concept consiste à élaborer des matériaux et des assemblages de matériaux ayant une faible inflammabilité, protégeant les substrats et limitant la propagation de l’incendie. Les personnes et les biens sont ainsi mieux protégés par des matériaux confinant et stoppant le feu.

Le Conseil Européen de la Recherche (European Research Council - ERC) a récompensé Serge Bourbigot et son équipe pour l'excellence de ce projet. L’ERC Advanced Grant récompense des chercheurs confirmés qui se sont imposés comme des références dans leur propre domaine. Pour cela, ils doivent s’être illustrés par la réalisation d’importants travaux de recherche au cours des 10 dernières années et s’être distingués par l’originalité de leur approche et l’importance de leurs contributions à la recherche.

Le dossier, quant à lui, doit démontrer l’excellence du chercheur et souligner l’aspect novateur du projet de recherche proposé. Le projet doit être ambitieux et créatif par rapport aux avancées scientifiques envisagées et aux approches proposées, en utilisant des méthodes non conventionnelles et éventuellement des développements interdisciplinaires.

Pour en savoir plus :

 
Avril 2015 - Offres de thèses

La liste des thèses proposées en 2015 à l'UMET est maintenant disponible. Les sujets sont classés par ordre de priorité. Tous ne sont pas financés. Les détails des projets de recherche et types de financement sont précisés dans la page ci-dessous. Les candidats sont invités à contacter les encadrants au plus vite pour préparer leur dossier.

Détails :

Offres de thèse de l'UMET en 2015
Février 2015 - Un chaînon manquant de l’évolution minéralogique du Système Solaire découvert dans les poussières cométaires
Un chaînon manquant de l’évolution minéralogique du Système Solaire découvert dans les poussières cométaires

Deux chercheurs de Lille (Unité de Matériaux et Transformation, CNRS/Université de Lille 1) ont détecté de la silice (SiO2) cristalline dans les poussières de la comète Wild 2, rapportées par la mission Stardust de la Nasa en 2006. Cette découverte permet de comprendre le hyatus existant entre les observations des astronomes et des minéralogistes. Ces résultats sont publiés dans la revue Astrophysical Journal Letters et font l'objet d'un communiqué de presse CNRS-INSU.

A l'aide d'une analyse en microscopie électronique en transmission, ils montrent que la silice cristalline est assez commune parmi les grains cométaires. Elle représente au moins 2% du total collecté lors de la mission Stardust, c’est-à-dire une proportion proche de celle détectée par les astronomes autour des disques protoplanétaires.

Ces résultats sont fondamentaux parce qu'ils démontrent que la silice cristalline est bien présente, et dans les bonnes proportions, dans les vestiges de notre disque protoplanétaire que représentent les poussières cométaires. Ils démontrent aussi que, malgré la proximité régulièrement admise entre les minéralogies des comètes et des chondrites, il existe des différences importantes. La préservation de la silice cristalline dans les comètes confirme que les minéraux les plus fragiles, présents dans la poussière des disques, ont été détruits lors de la formation des corps parents des météorites (par recuits thermiques ou par interactions avec des fluides). Ces résultats montrent enfin que les grains cométaires sont bien le chaînon manquant dans la compréhension de l’évolution des poussières primordiales des disques jusqu’à la formation des planètes telluriques.

Pour plus de détails :

 
Janvier 2015 - Journée des Doctorants 2015
Journée des Doctorants 2015

La journée des doctorants de l’UMET s'est déroulée le 20 Janvier 2015 dans l'amphi Migeon de l'école Polytech'Lille. Les doctorants de première et deuxième année ont eu l'opportunité de présenter leur sujet de thèse, son contexte, et quelques résultats.

Cette journée, la cinquième de ce genre depuis la création de l'UMET, est l'occasion de mettre en avant les activités développées au par les doctorants du laboratoire. C'est une journée d'échanges entre les doctorants, les personnels techniques, et les chercheurs et enseignant-chercheurs. Ce fut l’occasion de se donner des idées et de faire émerger des synergies et collaborations.

Le laboratoire remercie tous les participants à cette journée, les services communs pour leur aide, sans oublier Nicolas Tabary, Safa Ouerghemmi, et Corinne Henry pour l'organisation de la journée, et vous donne rendez-vous pour la prochaine édition, en 2016!

Pour plus d'informations :

 
Novembre 2014 - MINTEM 2014
MINTEM 2014

 The third edition of the MINTEM school organized by the SFMC and the SFμ at the UMET laboratory, was held from the 3rd to the 7th of November 2014 at the University Lille 1. 15 participants came from France, Germany, Hungary and Spain have attended the school. Practical sessions were held during the morning at the FEI Tecnai 20-G2 TEM from the Centre Commun de Microscopie de Lille and the JEOL JEM-2100 from the Centre Commun de Mesures Imagerie Cellulaire. Lectures were given during the afternoon sessions. Next edition of the school is planned in 2016!

We thank our supports for their contribution to the success of the school!

The web site of the school: http://umet.univ-lille1.fr/Animation/MinTem/

 
Novembre 2014 - Un chercheur de l'UMET reçoit une récompense internationale
Un chercheur de l'UMET reçoit une récompense internationale

La Société Américaine de Minéralogie  (Mineralogical Society of America) a choisi de décerner la médaille Dana à Patrick Cordier, professeur à l'Université Lille 1 et chercheur à l'UMET.

La médaille Dana a pour but de reconnaitre une contribution scientifique significative et une recherche originale en minéralogie. Elle est destinée à des scientifiques au coeur de leur carrière. Elle est décernée annuellement depuis 2001 et a une vocation internationale. Patrick Cordier est le premier chercheur français à recevoir cette récompense.

La cérémonie de remise de médaille aura lieu en décembre 2015 lors du congrès d'automne de l'American Geophysical Union, à San Francisco.

Pour en savoir plus :

 
Mai 2014 - Le caoutchouc de demain
Le caoutchouc de demain

Une équipe de chercheurs de l’Unité de Catalyse et de Chimie du Solide et de l'UMET menée par le professeur Philippe ZINCK a mis au point une nouvelle classe d’élastomères thermoplastiques par une technique de polymérisation avancée. Cette famille de matériaux présente les propriétés du caoutchouc tout en y alliant la possibilité d’être mis en œuvre. Leur microstructure particulière leur confère en effet un caractère soluble et fusible, contrairement aux caoutchoucs classiques.

La méthodologie de polymérisation développée par les chercheurs de Lille 1 offre la possibilité nouvelle de contrôler très finement la microstructure et les propriétés de ce polymère fonctionnel, et notamment la température à laquelle le matériau passe d’un état fondu à celui de caoutchouc. Cela laisse présager des applications intéressantes dans le domaine des matériaux thermoformés et des polymères à mémoire de forme.

Ces travaux sont parus dans la revue Angewandte Chemie (2014, 53, 4638-4641). La méthodologie de polymérisation qui a permis d’accéder à ce type de matériau a par ailleurs fait l’objet d’un article de revue par ces mêmes auteurs dans Chemical Reviews (2013, 113, 3836-3857).

Pour plus de détails :

  • le chercheur de l'UMET impliqué : G. Stoclet ;
  • le porteur de l'étude : Philippe Zinck, de l'UCCS ;
  • l'article en question : A. Valente, G. Stoclet, F. Bonnet, A. Mortreux, M. Visseaux, P. Zinck, Isoprene-Styrene Chain Shuttling Copolymerization Mediated by a Lanthanide Half-Sandwich Complex and a Lanthanidocene: Straightforward Access to a New Type of Thermoplastic Elastomers, Angewandte Chemie International Edition 53 pp. 4638-4641 (2014) [doi: 10.1002/anie.201311057].
 
Mai 2014 - Un chercheur de l'UMET nommé à l'Institut Universitaire de France
Un chercheur de l'UMET nommé à l'Institut Universitaire de France

Sébastien Merkel, professeur à l'UFR de physique et chercheur dans l'équipe de Physique des Minéraux vient d'être nommé nommé membre junior de l'Institut Universitaire de France pour une durée de 5 ans.

L'Institut universitaire de France a pour mission de favoriser le développement de la recherche de haut niveau dans les universités et de renforcer l’interdisciplinarité. Des enseignants-chercheurs sont nommés chaque année membres de l’IUF, après examen de leur candidature par un jury international, qui apprécie la qualité de leur travail scientifique et de leur projet de recherche.

Le statut de membre de l’IUF permet à l’établissement où exerce l’enseignant-chercheur de recevoir des moyens, que ce dernier pourra utiliser dans le cadre du projet de recherche pour lequel il a été distingué, ces moyens prenant la forme d'un crédit scientifique, d'une prime d'excellence, et d'une décharge d'une partie de ses services d’enseignement.

Pour plus d'informations :

 
Mai 2014 - Offres de thèses

La liste des thèses proposées en 2014 à l'UMET est maintenant disponible. Les sujets sont classés par ordre de priorité. Tous ne sont pas financés. Les détails des projets de recherche et types de financement sont précisés dans la page ci-dessous. Les candidats sont invités à contacter les encadrants au plus vite pour préparer leur dossier.

Détails :

Avril 2014 - Un article de l’équipe ISP de l’UMET sélectionné comme « Very Important Paper » a fait la couverture d'Angewandte Chemie
Un article de l’équipe ISP de l’UMET sélectionné comme « Very Important Paper » a fait la couverture d'Angewandte Chemie

Dans le cadre du projet ANR STRAPA (Multistimuli Responsive Macromolecular Assemblies in aqueous media), des chercheurs de l’équipe ISP ont mis au point un matériau supramoléculaire dit « intelligent » capable d’évaluer et de mémoriser différentes températures en solution. A l’instar des systèmes électroniques de mesure de températures, ce système supramoléculaire peut-être également reprogrammé. Enfin, le principe de la mesure est fondé sur un effet thermochrome et permet aussi une lecture visuelle de la température.

Pour plus d'informations :

 
Mars 2014 - Advanced Materials & Pharmaceutical Technologies
Advanced Materials & Pharmaceutical Technologies

Le colloque Advanced Materials & Pharmaceutical Technologies se tiendra dans les locaux de Polytech, sur la campus de l'Université Lille 1, du 9 au 11 juillet 2014. Il est organisé par Frédéric Affouard, du laboratoire, dans le cadre du réseau AMPTEC (Advanced Materials and Pharmaceutical TECHnologies).

Ce colloque offrira un forum pour de riches échanges scientifiques et technologiques entre chercheurs en sciences fondamentales & appliquées de l’industrie pharmaceutique ou universitaires et professionnels de la santé sur les thèmes suivants :

  • Matériaux avancés (états amorphes, co-cristaux) ;
  • Biomédicaments ;
  • Nouvelles approches en formulation et caractérisation des produits pharmaceutiques ;
  • Médicaments à libération contrôlée ;
  • Biomatériaux actifs et dispositifs médicaux ;
  • Nano-médecine ;
  • Approches numériques et théoriques.

Pour plus d'informations :

 
Mars 2014 - Physical manipulation, characterization and formulation of pharmaceuticals, 16-20 June 2014, Val Joly, France
Physical manipulation, characterization and  formulation of pharmaceuticals, 16-20 June 2014, Val Joly, France

Le réseau AMPTEC (Advanced Materials and Pharmaceutical TECHnologies), porté par Frédéric Affouard, du laboratoire, organisera une école thématique CNRS intitulée « Physical manipulation, characterization and formulation of pharmaceuticals » 16 au 20 juin 2014 au Val Joly. Cette école fournira aux participants les connaissances fondamentales de la science des matériaux sous-jacentes à la recherche en formulation pharmaceutique. Nous nous intéresserons plus particulièrement aux différents matériaux utilisés dans les domaines pharmaceutiques et alimentaires, leurs états physiques, les spécificités de leurs modes de préparation et de transformation induites par les contraintes inhérentes aux processus industriels.

The AMPTEC (Advanced Materials and Pharmaceutical TECHnologies) cluster, lead by Frédéric Affouard from the UMET laboratory, will organize a training school entitled "Physical manipulation, characterization and formulation of pharmaceuticals" from 16 to 20 June 2014 at the Val Joly site (59132 Eppe-Sauvage, Nord, France). This school will provide participants with the fundamentals of materials science underlying the research pharmaceutical formulation. It will focus on: the different materials used in the field of pharmacy and food, their physical states, their specific modes of preparation and transformation induced by the typical constraints imposed by industrial processes.

For more information / pour plus d'information :

 
Mars 2014 - Une publication de l'UMET dans les highlights de l'ESRF
Une publication de l'UMET dans les highlights de l'ESRF

Une publication d'Angelika Rosa, post-doctorante à l'UMET, a été sélectionnée pour les highlights 2013 de l'ESRF. Cette publication résulte de travaux effectués pendant sa thèse à l'ETH Zürich sous la direction de Carmen Sanchez Valle et en collaboration avec Sébastien Merkel.

Dans ces travaux, Angelika Rosa s'intéresse au comportement plastique de la phase D à des pressions correspondants à une plaque en subduction dans la zone de transition, entre 410 et 660 km de profondeur, et en dessous. Les mesures expérimentales réalisées à l'ESRF lui permettent de déterminer les mécanismes plastiques de cette phase, de montrer que la phase D est la plus facilement déformable dans ces conditions, et qu'elle pourrait y accomoder la majeure partie de la déformation.

Ces mesures sont aussi importantes pour la compréhension du cycle de l'eau en profondeur. En effet, on suspecte que l'intérieur de la terre pourrait contenir trois fois plus d'eau que sa surface. En profondeur, l'eau est incorporée au sein de strutures cristallines telles que la phase D. Elle joue un rôle critique lors de la convection mantellique, les erruptions volcaniques, ou les séismes. A l'aide d'observation sismiques et des résultats de cette étude, Angelika Rosa estime par exemple que dans la zone de subduction de Tonga, un minimum d'1,2 % d'H2O en poids est transporté sous les 700 km de profondeur, soit beaucoup plus que précédemment estimé.

Pour plus d'informations :

 
Février 2014 - Un nouveau mécanisme pour expliquer l’écoulement des roches dans le manteau terrestre
Un nouveau mécanisme pour expliquer l’écoulement des roches dans le manteau terrestre

Un type de défauts cristallins, jusqu’ici ignoré, permet d’expliquer comment le minéral le plus abondant du manteau supérieur de la Terre se déforme dans la nature sous l’effet des contraintes tectoniques. Cette issue au « paradoxe de la déformation de l’olivine », publiée dans Nature le 27 février, devrait conduire à une meilleure compréhension  de la dynamique de l’intérieur de notre planète, de l’échelle atomique à celle des vastes mouvements de convection qui brassent le manteau.

A l’échelle des temps géologiques, les minéraux, solides, du manteau terrestre se déforment à la manière des liquides visqueux. Ce comportement est généralement décrit comme résultant du déplacement de défauts cristallins appelés dislocations qui, glissant dans certains plans constituent ce que l’on appelle des systèmes de glissement. Pourtant, cette explication bute sur le fait que l’olivine, le minéral qui constitue 60 à 70 % du manteau supérieur, possède une structure cristalline qui ne permet pas d’activer assez de systèmes de glissement pour rendre compte des déformations observées dans la nature.

Patrick Cordier, chercheur à l’UMET et lauréat du projet ERC advanced grant RheoMan propose avec ses collègues de Montpellier et de Metz qu’une autre famille de défauts cristallins, appelés désinclinaisons, fournissent la contribution manquante à la déformation de l’olivine. Bien que, comme les dislocations, les désinclinaisons aient été proposées théoriquement il y a une centaine d’années, elles n’ont été mises en évidence que très récemment dans les métaux. En se basant sur des mesures locales d’orientations cristallines (EBSD) obtenues en microscopie électronique à balayage, Patrick Cordier et ses collègues montrent que les désinclinaisons sont bel et bien présentes dans des échantillons d’olivine déformées au laboratoire, mais aussi dans la nature. En combinant ces observations avec un modèle numérique de déformation incluant ces défauts, les auteurs de ce travail montrent que les désinclinaisons constituent le mécanisme qui manquait pour expliquer la manière dont se déforme l’olivine et donc comprendre les écoulements des roches dans le manteau terrestre.

Pour en savoir plus :

 
Janvier 2014 - Journée des doctorants
Journée des doctorants

Le vendredi 24 Janvier 2014, a eu lieu la journée des doctorants de l’UMET. C’est à l’école Polytech’Lille (Amphi Migeon) de 8h45 à 17h20 que 45 des 65 doctorants de l’UMET ont présenté, devant l’ensemble du personnel UMET, leur sujet de thèse, son contexte, et quelques résultats.

Cette journée, la quatrième de ce genre depuis la création de l’UMET, a été l’occasion de découvrir ou re-découvrir ce qui est développé au laboratoire par les doctorants. C’est une journée d’échanges entre les doctorants, les chercheurs et enseignant-chercheurs, les ITA-BIATSS. Ce fut l’occasion de se donner des idées, et d’éventuellement créer des synergies et collaborations.

Le laboratoire remercie tous les participants à cette journée, les services communs pour leur aide, sans oublier Ingrid Proriol Serre et Maxime Delbove pour l'organisation de la journée, et vous donne rendez-vous pour la prochaine édition, en 2015!

 
Janvier 2014 - Journée des doctorants
Journée des doctorants

Le vendredi 24 Janvier 2014, aura lieu la journée des doctorants de l’UMET. C’est à l’école Polytech’Lille (Amphi Migeon) de 8h45 à 17h20 que 45 des 65 doctorants de l’UMET présenteront, devant l’ensemble du personnel UMET, leur sujet de thèse, son contexte, et quelques résultats.

Cette journée, la quatrième de ce genre depuis la création de l’UMET, sera l’occasion de découvrir ou re-découvrir ce qui est développé au laboratoire par les doctorants. C’est une journée d’échanges entre les doctorants, les chercheurs et enseignant-chercheurs, les ITA-BIATSS. C’est l’occasion de se donner des idées, et d’éventuellement créer des synergies et collaborations.

Pour plus de détails :

 
Novembre 2013 - Le projet de cluster AMPTEC (Advanced Materials and Pharmaceutical TEChnologies) retenu par le programme INTERREG IV A des 2mers
Le projet de cluster AMPTEC (Advanced Materials and Pharmaceutical TEChnologies) retenu par le programme INTERREG IV A des 2mers

Le cluster permettra de consolider, valoriser et diffuser les résultats des partenaires des projets des 2 mers IDEA (Improving Drugs Efficacy and Availability)(Porteur IDEA: M. Descamps)  et MultiDES (Development of a multifunctional drug eluting stent) (chercheur UMET impliqué dans MULTI! DES : B. Martel) et d'élargir leur impact sur la zone transfrontalière et au-delà.  L'expertise des partenaires impliqués porte sur de nombreux domaines : la science des matériaux, les technologies pharmaceutiques et les dispositifs médicaux.

Le cluster AMPTEC est motivé par la présence dans la zone géographique des 2 mers de chercheurs internationalement reconnus qui souhaitent mener ensemble un projet novateur en unissant leurs forces et en mettant en commun leurs compétences respectives. Il regroupe les universités de Lille1 et Lille2, Cambridge, Gand, Greenwich, East Anglia, le Pôle Nutrition Santé Longévité, la PME flamande SEPS PHARMA et plusieurs partenaires associées : entreprises NOVITOM et CRYSTAL DELIVERY, pôle de compétitivité UP-TEX, Ashford & St Peter’s Hospitals NHS et UCL London.

Les partenaires souhaitent mutualiser leurs capacités de recherche et leurs équipements de pointe pour répondre à un besoin énorme de développement de nouveaux produits pharmaceutiques à l'état solide avec des propriétés améliorées : biodisponibilité, efficacité, sécurité, stabilité chimique et physique. Les partenaires s’associent pour répondre à ces nouveaux défis dans le développement pharmaceutique et médical à l’aide de technologies optimisées telles que la production de nanoparticules, l'utilisation de dispersions solides, de co-cristaux et de dispositifs implantables.

A cet effet, les partenaires du cluster publieront une brochure multilingue décrivant leurs activités de recherche, de développements technologiques et de formation et organiseront une conférence internationale à Lille (Juillet 2014) avec la participation d'éminents scientifiques, de chercheurs du secteur industriel et des autorités locales. Trois écoles de formation seront aussi organisées en Belgique (Mai 2014), en France (Juin 2014) et au Royaume-Uni (Juillet 2014) et impliqueront des cours magistraux et des formations pratiques en laboratoire dans la production, la caractérisation des matériaux et les techniques de formulation.

Contact :

 
Septembre 2013 - Des tremblements de terre profonds reproduits à haute pression et température au laboratoire
Des tremblements de terre profonds reproduits à haute pression et température au laboratoire

Nadege Hilairet, chercheuse à l’UMET, est co-auteur d’une publication dans la prestigieuse revue Science du 20 septembre 2013. Les auteurs pensent avoir reproduit expérimentalement le mécanisme physique à l'origine des séismes profonds (>300 km) en utilisant des technologies de pointe dans les domaines de l’enregistrement micro-acoustique, de la déformation des matériaux en conditions extrêmes, et la caractérisation in-situ par le rayonnement synchrotron.

De nos jours, la physique des séismes superficiels est relativement bien décrite par les théories de la rupture et du glissement sur les failles. Cependant, celle-ci ne s’applique plus dans le cas des séismes profonds, dont les hypocentres sont compris entre 400 et 700 km de profondeur. La pression y excède cent mille bars et la friction sur un plan de faille devient énorme : une fracture ne peut pas glisser, ni donc rayonner d’ondes sismiques. Une théorie émergée il y a une cinquantaine d’années propose que les transformations de phases sous contrainte de l'olivine ((Mg,Fe)2SiO4), principal minéral constituant du manteau terrestre, sont à l'origine de ces tremblements de Terre profonds. Toutefois, cette hypothèse demeurait activement débattue du fait de l’absence d’un modèle physique convaincant ou de preuves expérimentales reliant transformation de phases et fracturation dans ces conditions extrêmes de pression et de température.

Les expériences, réalisées sur une des lignes synchrotron de l’Advanced Photon Source (Argonne, Ilinois, USA), ont consisté à déformer une roche synthétique constituée de cristaux d’olivine de germanium (Mg2GeO4), un analogue structural de l’olivine naturelle. Les chercheurs ont observé que la transformation vers la forme de plus haute pression peut s’accompagner de la nucléation et propagation de fractures, suffisamment rapide pour émettre des ondes ultrasoniques. Bien qu’émises par des fractures millimétriques ces ondes présentent de remarquables points communs avec les séismes profonds. Notamment la distribution entre le nombre d’événements acoustiques et leur magnitude suit la loi de Gutenberg-Richter, une loi statistique observée universellement en sismologie. D’autre part, une fracture initiée dans l’échantillon n’est jamais réactivée, ce qui rappelle une caractéristique unique des séismes profonds, à savoir la quasi-absence de répliques.

Les résultats de ces travaux sont publiés dans le dernier numéro de la prestigieuse revue Science, le 20 septembre 2013.

Pour en savoir plus :

 
Septembre 2013 - Réunion de lancement du projet RheoMan
Réunion de lancement du projet RheoMan

L'université Lille1 organise une journée scientifique à l’occasion du lancement du projet RHEOMAN. Cette journée se tiendra à l'amphithéâtre Migeon de Polytech Lille le jeudi 12 septembre 2013 de 14 h à 16 h.

Ce projet, porté par Patrick Cordier, responsable de l’équipe « Physique des minéraux » de l’Unité Matériaux et Transformation, s'est vu octroyer une subvention de près de 2,5 millions d’euros par le Conseil Européen de la Recherche. Il porte sur la déformation des roches du manteau terrestre.

Programme de la journée :

  • 14h00 : Accueil
  • 14h15 : Rheo Man : sous le manteau, les atomes...
    Patrick Cordier, présentation du projet scientifique
    Alexandre Legris, Importance de la modélisation multi-échelles
    Jean-Marc Lefebvre, Point de vue de la fédération Chevreul
    Philippe Mathieu, Vice-Président Délégué Technologies de l’Information et de la Communication
  • 15h00 : Allocutions
    Philippe Rollet, Président de l’Université Lille 1
    Françoise Paillous, Déléguée Régionale CNRS Nord-Pas de Calais et Picardie
    Cathy Buquet, Déléguée Régionale à la Recherche et à la Technologie
    Sandrine Rousseau, Vice-Présidente en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche au Conseil Régional Nord-Pas de Calais
  • 15h45 : Cocktail

Pour plus d'information :

 
Juin 2013 - Poste d'Ingénieur de Recherche CNRS
Poste d'Ingénieur de Recherche CNRS

Le Centre Commun de Microscopie de la Fédération Chevreul recrute un Ingénieur de Recherche CNRS en Microscopie Electronique en Transmission et Sciences des Matériaux pour la rentrée 2013. La personne recrutée assurera la mise en œuvre de travaux de caractérisation avancée par Microscopie Electronique en Transmission et contribuera aux nouveaux développements méthodologiques.

Pour plus d'information :

  • Profil détaillé et procédures de recrutement, sur le site du CNRS : http://www.dgdr.cnrs.fr/drhita/concoursita/ ;
  • Concours n°9 dans la catégorie "Analyse chimique - Sciences des matériaux - Synthèse chimique - Biomolécules", deuxième poste ;
  • Date limite de candidature : 27 juin 2013.
 
Juin 2013 - Physique des systèmes complexes
Physique des systèmes complexes

Jean-Louis Farvacque, ancien professeur au laboratoire sortira un nouveau livre intitulé « Physique des systèmes complexes », le 25 juin 2013, aux éditions Ellipses.

Les concepts fondamentaux de la physique ont été élaborés à partir d'observations faites dans des situations expérimentales les plus simples possibles. En effet, il aurait été impossible d'expliquer d'emblée le mouvement d'un parachute sans avoir au préalable étudié la chute des corps, puis ultérieurement le rôle des forces de frottement, etc. Les physiciens considèrent que leurs lois ont cependant une portée universelle et doivent pouvoir expliquer tous les systèmes rencontrés dans l'univers, aussi complexes soient-ils. Seulement, même si le comportement de chaque particule d'un système complexe est régi par ces lois, leur trop grand nombre rend matériellement inexploitable l'étude de leur comportement individuel ce qui, de toute façon, serait inutile puisqu'au niveau macroscopique nous ne percevons que l'effet de leur comportement moyen.

L'objectif de cet ouvrage consiste à montrer comment il est possible de partir des lois fondamentales pour aboutir à la description thermodynamique, statistique, voire phénoménologique du comportement des systèmes complexes constitués de gaz, de solides déformables ou non, de liquides, puis enfin le comportement des ondes électromagnétiques dans la matière. Le contenu est particulièrement adapté à la licence de physique et devrait être utile autant aux étudiants qu'aux professeurs désireux d'acquérir une vision synthétique.

Ce livre fait suite à l'ouvrage « L'évolution des concepts de la physique de Newton à nos jours » publié par l'auteur aux éditions Ellipses.

Pour plus de détails :

 
Juin 2013 - GFP-BPG 2013, du 18 au 21 novembre 2013, Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles, Roubaix
GFP-BPG 2013,  du 18 au 21 novembre 2013, Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles, Roubaix

Le colloque annuel du Groupement Français d’Études et d’Applications des Polymères (GFP) est le congrès français majeur dans le domaine des polymères. Cette année, le colloque est organisé en partenariat avec nos collègues/partenaires belges du Belgian Polymer Group (BPG), d’où l’intitulé GFP-BPG 2013. Ce colloque se déroulera du 18 au 21 novembre 2013 dans les locaux de l’ENSAIT - Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles, à Roubaix.

L’objectif principal du GFP/BPG 2013 est de réunir pour quelques jours 200 chercheurs provenant d’horizons divers, pays, universités, établissements publics de recherche, ou industries afin de
faire un état de l’art des dernières avancées dans le domaine des polymères.

Pour plus d'informations :

 
Mai 2013 - Comment ça se fait que l’eau se transforme en petite boule sur une plaque électrique très chaude ?
Comment ça se fait que l’eau se transforme en petite boule sur une plaque électrique très chaude ?

Tous les dimanches à 19h30 dans l'émission « les P’tits Bateaux » sur France Inter, de jeunes auditeurs posent des questions à des spécialistes passionnés et passionnants. A l'occasion des 15 ans de l'émission, Noëlle Bréham et Marjorie Devoucoux ont rassemblé dans un livre 100 questions et leurs réponses... directement issues de l'émission.

Patrick Cordier, du laboratoire, intervient régulièrement à l'antenne et répond à la question 30 de l'ouvrage « Comment ça se fait que l’eau se transforme en petite boule sur une plaque électrique très chaude ? », posée par Théo, 8 ans. 

Pour plus d'informations :

 
Mai 2013 - Conférence de cloture du projet européen 4A 2-mers IDEA
Conférence de cloture du projet européen 4A 2-mers IDEA

La conférence de cloture du projet européen 4A 2-mers IDEA - IMPROVING DRUG EFFICACY AND AVAILABILITY - se tiendra à Villeneuve d'Ascq les 20 et 21 juin 2013.

Cette conférence est organisée à l'occasion de la clôture du projet de  coopération transfrontalière INTERREG 4A 2Mers "Improving Drugs Efficacy and Availability" dont les partenaires  appartiennent aux universités de Lille1, Lille2, Cambridge, Gand, East-Anglia et à une PME de Gand SEPS Pharma. Elle vise à réunir des  participants issus du milieu universitaire et de l'industrie impliqués  dans des activités interdisciplinaires en science des matériaux et en pharmacie. Cette conférence portera sur les derniers développements et  innovations dans le domaine, notamment ceux obtenus dans le cadre du projet IDEA et permettra de discuter de nouvelles stratégies, des orientations et des opportunités au niveau européen.

La conférence est ouverte aux chercheurs du monde universitaire et de  l'industrie et au grand public intéressé par ce sujet scientifique. Elle aura lieu le 20-21 Juin 2013 au "Café Culture" de l'Université Lille1 à Villeneuve d'Ascq, France. Afin de permettre aux jeunes scientifiques de participer à la conférence, il ne sera pas demandé de frais d'inscription.

Pour plus d'informations :

 
Mars 2013 - Offres de thèse

En 2013, l'UMET cherche à recruter dix nouveaux doctorants sur les sujets suivants. Les détails des projets de recherche et types de financement sont précisés dans la page ci-dessous. Les candidats sont invités à contacter les encadrants au plus vite pour préparer leur dossier.

Détails :

Mars 2013 - EMLG - JMLG annual meeting 2013 - Global perspectives on the structure and dynamics of liquids and mixtures: Experiment and simulation
EMLG - JMLG annual meeting 2013 - Global perspectives on the structure and dynamics of liquids and mixtures: Experiment and simulation

L'European Molecular Liquids Groups (EMLG) et le Japanese Molecular Liquids Groups  (JMLG) tiendront leur conférence annuelle  du 9 au 13 Septembre 2013 à l'Université de Lille 1 à Villeneuve d'Ascq. L'EMLG et le JMLG rassemblent des chercheurs travaillant en physique,  chimie et  biologie sur les fluides moléculaires. Le groupe européen a été fondé en  1982 et a été rejoint par le groupe japonais en 1996.

Cette conférence aura pour objectif de présenter les travaux expérimentaux, théoriques et numériques les plus récents dans les domaines suivants:

  • Liquides et solutions dans des conditions normales et supercritiques ;
  • Liquides ioniques et leurs mélanges ;
  • Clathrates ;
  • Liquides sous-refroidis et verres ;
  • Matériaux biologiques.

Pour plus d'informations :

 
Mars 2013 - Journée d'échanges Chevreul-IEMN
Journée d'échanges Chevreul-IEMN

Une journée d'échange entre l'IEMN et la Fédération Chevreul se déroulera le jeudi 7 mars, dans les locaux de Polytech. Les objectifs de cette journée seront de

  • Permettre une meilleure connaissance de ce qui se fait en recherche à l’IEMN et dans les laboratoires qui composent la Fédération Chevreul (UMET, UCCS, LASIR, MSAP, EA-CMF) ;
  • Permettre aux enseignants/chercheurs , chercheurs et ITA-BIATOS de mieux se connaitre ;
  • Croiser les expertises et encourager les idées de projets transversaux.

L'accueil est prévu à 8h30. Le matin se tiendront des présentations. L'après-midi, les participants se répartiront pour travailler en ateliers sur les thèmes de recherche identifiés et potentiellement collaboratifs. La journée se finira par un pot de l'amitié à 17h30.

Pour plus d'informations :

 
Janvier 2013 - Journée des doctorants
Journée des doctorants

Le 17 janvier s'est tenue la troisième journée des doctorants de l'UMET. La quarantaine de présentations fut l'occasion de constater la diversité et la créativité des différentes composantes du laboratoire.

Les participants ont pu apprécier la qualité des prestations de chacun des doctorants et la participation importante des membres du laboratoire aux cours des séances de questions et réponses. Cette journée fut aussi l'occasion de constater l'émergence d'importantes synergies et collaborations au sein de l'unité dont la formation reste récente.

Les membres du laboratoire souhaitent aussi remercier :
Pour plus d'informations :
 
Janvier 2013 - L'UMET prend le métro!
L'UMET prend le métro!

Du 21 décembre 2012 au 15 février 2013, le CNRS propose aux voyageurs de la RATP une fenêtre ouverte sur les recherches extrêmes menées dans ses laboratoires : objets d'études lointains ou profonds, instruments ultrasensibles ou puissants, expériences extrêmes… Conçue par le CNRS, cette fresque inédite réunit de superbes clichés saisis pour l'essentiel par des chercheurs.

Le temps d'un voyage, sur les 134 mètres du couloir de correspondance de la station de métro (ligne 4) Montparnasse–Bienvenüe, les voyageurs s'enfonceront au cœur du noyau terrestre pour ensuite s'évader jusqu'aux galaxies les plus lointaines. Ils partiront à la découverte du vivant, des organismes adaptés aux milieux extrêmes à l'extrême complexité des êtres vivants. Enfin, pour appréhender la matière, ils exploreront les expériences de l'accélérateur de particules LHC, la plus grande machine scientifique jamais construite, et découvriront des instruments dont la conception repousse les limites techniques.

L'UMET et l'équipe de physique des minéraux apparaissent au travers d'une photo de cellule à enclume diamant, dans la sections des pressions extrêmes. Lors de votre prochain passage dans la capitale, faites un tour par la station Montparnasse–Bienvenüe pour l'admirer!

Plus d'informations:

 
Décembre 2012 - MINTEM 2012
MINTEM 2012

La seconde édition de l'école MINTEM, dédiée à la microscopie électronique en transmission en minéralogie, organisée par la Société Française de Minéralogie et Cristallographie et le laboratoire UMET, s'est déroulée sur le campus de l'Université Lille 1 du 19 au 23 novembre 2012. Les six participants, venant d'Allemagne, Italie et France, ont pu profiter de séances de travaux pratiques le matin, sur le microscope TECNAI du Centre Commun de Microscopie de Lille et de cours et travaux pratiques l'après-midi. La prochaine édition de cette école se déroulera en 2014.

Pour plus d'informations :

 
Novembre 2012 - Journées Annuelles 2013 de la SF2M à l'Ecole Centrale de Lille
Journées Annuelles 2013 de la SF2M à l'Ecole Centrale de Lille

Les Journées Annuelles de la SF2M se dérouleront à l'Ecole Centrale de  Lille du 29 au 31 octobre 2013. Elles sont un moment privilégié de rencontres et de discussions autour de thèmes d’actualité pour l’amélioration des  matériaux et des alliages métalliques.

Quatre colloques traiteront de sujets d’actualité mondiale et locale.  Les thématiques abordées, alliant expérimentation, modélisation et simulation, sont :

  • les matériaux pour le transport ;
  • l’assemblage, le collage et le soudage  ;
  • le recyclage des matériaux ;
  • les biomatériaux.

Chaque colloque sera l’occasion d’échanges permettant de faire les liens entre avancées scientifiques dans chaque domaine et mises en oeuvre technique et  industrielle.

Pour plus d'informations :

 
Septembre 2012 - La médaille d'excellence de l'Union Européenne de Minéralogie décernée à Sébastien Merkel
La médaille d'excellence de l'Union Européenne de Minéralogie décernée à Sébastien Merkel

La médaille 2012 de l'EMU (European Mineralogical Union) a été décernée à Sébastien Merkel, professeur au laboratoire, en reconnaissance de son apport à l'étude des propriétés mécaniques et rhéologiques ainsi que des textures des matériaux sous pressions extrêmes.

Elle lui a été remise par Roberta Oberti, présidente de l'EMU, le jeudi 6 septembre 2012 lors de la première conférence européenne de minéralogie (EMC2012) à Francfort, en Allemagne. A cette occasion, il a donné une conférence plénière intitulée "High pressure plastic behaviour of deep Earth minerals".

Pour plus d'informations :

 
Septembre 2012 - L'évolution des concepts de la physique de Newton à nos jours
L'évolution des concepts de la physique de Newton à nos jours

Jean-Louis Farvacque, ancien professeur au laboratoire, est l'auteur du livre intitulé « L'évolution des concepts de la physique de Newton à nos jours », à paraître aux éditions Ellipses le 30 octobre.

Ce livre expose une approche cohérente et synthétique de l’évolution des concepts de la physique depuis Newton jusqu’à nos jours, qui intéressera tout étudiant en licence de physique tout comme les enseignants du secondaire ou encore les amateurs curieux d’une synthèse claire.

Pour plus de détails :

 
Juin 2012 - Ecole d’été du GN-MEBA, Villeneuve d'Ascq, du 1er au 6 juillet 2012
Ecole d’été du GN-MEBA, Villeneuve d'Ascq, du 1er au 6 juillet 2012

Le Centre Commun de Microscopie, plateau technique de l’Institut Chevreul, accueille du 1er au 6 juillet 2012 l’école d’été du Groupement National de Microscopie Electronique à Balayage et de Microanalyses (GN-MEBA), en collaboration avec l’Ecole Centrale de Lille, l’Ecole des Mines de Douai, l’ENSCL, l’IEMN, Géosystèmes, et l’Université d’Artois. L’école formera une centaine de stagiaires venus de toute la France. Les travaux pratiques seront réalisés sur les MEB et microsondes du domaine universitaire de Lille 1 (dont ceux du CCM), auxquels s’ajoute une dizaine de machines installées pour l’occasion par les constructeurs. Plusieurs chercheurs, enseignant-chercheurs, ingénieurs et techniciens de l’UMET participent à cette école en tant qu’organisateurs et/ou moniteurs.

Pour en savoir plus :

 
Juin 2012 - Des échantillons d’astéroïde à l'UMET
Des échantillons d’astéroïde à l'UMET

A la suite d’un appel à projet international, l’équipe Physique des Minéraux de l’UMET a été sélectionnée pour l’étude des échantillons de la mission spatiale japonaise HAYABUSA. Il s’agit de la première mission de retour échantillons de la surface d’un astéroïde. Après la mission STARDUST et une forte collaboration avec la NASA, l’équipe s’engage donc dans un nouveau programme sur les matériaux témoins de l’origine de notre système solaire.

Deux actions ont été proposées, chacune requérant l’utilisation de la microscopie électronique. La première concerne un diagnostic de la déformation des roches en condition extrême (choc). La seconde vise à déterminer l’ordre-désordre cationique dans les silicates, cet axe de recherche étant par ailleurs en cours de développement méthodologique dans le laboratoire et la plateforme de microscopie électronique de la fédération Chevreul.

Pour plus de détails :

 
Juin 2012 - Journée d'inauguration de l’équipement de bi-étirage pour films thermoplastiques
Journée d'inauguration de l’équipement de bi-étirage pour films thermoplastiques

Le 20 juin 2012 aura lieu la journée inaugurale de la nouvelle installation pour le bi-étirage de films polymères. Cet équipement permettra la caractérisation du comportement de matériaux thermoplastiques sous des sollicitations diverses, en contrôlant aussi bien les déformations appliquées que la température.

Cette journée, en présence de représentants de la région Nord Pas de Calais, de la présidence de l'Université, et du CNRS, comportera une série d'exposés scientifiques durant la matinée. Elle sera suivi d'un buffet et d'une démonstration du nouvel équipement. Les exposés de la matinée auront lieu à l'ENSCL, bâtiment C7, amphi Petit.

Cette journée s'adresse aux chercheurs et étudiants de la région ainsi qu'aux entreprises du secteur.

Pour des raisons d’organisation, nous vous serions reconnaissants de confirmer votre présence auprès de Brigitte Versmessen le plus tôt possible.

Pour plus d'informations :

 
Juin 2012 - Des distinctions pour des chercheurs de l'UMET
Des distinctions pour des chercheurs de l'UMET

Foued BENTISS, professeur invité à l'UMET, est co-auteur de l’article le plus cité de la revue « Applied Surface Science » pour la période 2006 – 2010 : Understanding the adsorption of 4H-1,2,4-triazole derivatives on mild steel surface in molar hydrochloric acid; F. Bentiss, M. Bouanis, B. Mernari, M. Traisnel, H. Vezin, M. Lagrenée, Appl. Surf. Sci., 253, 3696-3704, [doi: 10.1016/j.apsusc.2006.08.001].

En parallèle, Mme Marion COLLINET-FRESSANCOUR, post-doctorante à l'UMET, et co-auteure de l’article et de la conférence orale «Characterization of oxide layers formed on aluminum alloy during new PPG electrodeposited structural paint » a obtenu le prix de la technique attribué par Boeing lors du congrès SURFAIR 2012 à Biarritz du 31 mai au 1 juin. Cette étude a été réalisée dans le cadre du programme du 7ième PCRD « Cleansky ».

Pour plus de détails :

 
Juin 2012 - Thermodynamique et défauts ponctuels des composés ordonnés
Thermodynamique et défauts ponctuels des composés ordonnés

Rémy Besson, chercheur au sein du Groupe de Métallurgie Physique et Génie des Matériaux, a mis en ligne son programme ADPI. Ce programme permet l’étude de la thermodynamique et des défauts ponctuels d’un composé ordonné autour de la stœchiométrie. Il repose sur un traitement de physique statistique couplé au calcul atomique (potentiels empiriques, méthodes ab initio) des énergies et volumes de défauts ponctuels, et permet d’estimer, en fonction de la température et de la composition, les quantités de défauts ponctuels, dans des alliages ordonnés binaires ou ternaires aux cristallographies variées, incluant l’effet d’éléments d’addition. L’énergie libre de la phase est également obtenue en fonction des mêmes paramètres. L'accès au programme est facilité par une interface web, accessible gratuitement, et permettant de construire le fichier de données, puis de réaliser le calcul ADPI.

Pour plus de détails :

 
Avril 2012 - Offre de thèse

L'UMET recherche un(e) étudiant(e) pour effectuer un travail de thèse portant sur les "Propriétés piézoélectriques de matériaux à base de polymères électroactifs". Ce travail débutera à la rentrée 2012 et s'intégrera au sein de l'équipe Ingénierie des Systèmes Polymères.

Pour plus d'informations :

Avril 2012 - Marc Descamps sur Radio Campus
Marc Descamps sur Radio Campus

Marc Descamps, professeur au laboratoire, était sur Radio Campus le mercredi 18 avril à 17h30 dans une intervention consacrée aux matériaux thérapeutiques. En effet, les matériaux jouent un rôle clé dans la conception d'un médicament, pour assurer une bonne dissolution d'un comprimé, la délivrance d'une molécule à un objectif ciblé, ou encore préserver les propriétés d'une molécule active.

Dans cette émission, il a abordé,

  • les problèmes rencontrés, de nature évidemment transdisciplinaire (Physique, Chimie, Pharmacie), et les caractères de ces matériaux moléculaires particuliers ;
  • la formation et l'activité du réseau européen IDEA regroupant 6 laboratoires Français, Anglais et Belges.

Ce réseau s'est donné pour mission :

  • de rassembler des spécialistes des différents domaines concernés pour contribuer à rationaliser la conception des médicaments sous forme solide ;
  • d'initier des formations spécialisées à cette activité scientifique émergente.

Pour en savoir plus :

 
Avril 2012 - Portrait : Jean-Marc Lefebvre
Portrait : Jean-Marc Lefebvre

Dans son numéro d'avril, le magazine Lille Métropole Infos met ce mois-ci à l'honneur Jean-Marc LEFEBVRE, Vice-président du Pôle MAUD et directeur de recherche au laboratoire.

L'article revient sur sa carrière, de la Normandie au Nord Pas-de-Calais, en passant par la Bretagne, la rédion parisienne, et le Massachusetts. Il rappele aussi les efforts entrepris depuis une dizaine d'années pour la création d'un institut regroupant le pôle molécules et matériaux de l’Université de Lille 1, l’Institut Chevreul.

Parmis les succès récents de l'Institut, on notera la création du pôle de compétitivité MAUD et sa  participation à la mise en place de l’Institut Français des Matériaux AgroSourcés (IFMAS) qui vient d’être labellisé « Institut d'Excellence sur les Energies Décarbonées » par le gouvernement.

Ces succès se prolongeront par la construction prochaine d'un nouveau bâtiment pour l'Institut Chevreul, en face du bâtiment C6 actuel.

Plus plus d'informations :

 
Mars 2012 - Le prix Jacques Dalla Torre décerné à un étudiant de l'UMET
Le prix Jacques Dalla Torre décerné à un étudiant de l'UMET

Le prix Jacques Dalla Torre de la Société Française de Métallurgie et de Matériaux a été décerné à Jonathan Amodeo, étudiant de l'UMET ayant soutenu une thèse intitulée « Modélisation multi-échelle de la déformation plastique de MgO monocristallin : du laboratoire au manteau terrestre » le 15 décembre 2011.

Ce prix a été fondé en 2006 en souvenir de Jacques DALLA TORRE, jeune Physicien des Matériaux ayant effectué un brillant parcours au sein du CNRS, puis des laboratoires Bell et enfin du CEA. Il est attribué par la SF2M à un jeune chercheur méritant de cette discipline et est destiné à l'aider à compléter sa formation de thèse ou post-doctorale par un séjour à l'étranger auprès d'une personnalité de tout premier plan dans cette discipline.

Il sera remis lors de la Séance des Lauréats des Journées Annuelles de la SF2M le mardi 30 octobre 2012 à l'Ecole Nationale de Chimie de Paris, Chimie ParisTech.

Félicitations !

Pour plus de détails :

 
Mars 2012 - IFMAS : un institut d'excellence pour créer des matériaux innovants issus ressources végétales
IFMAS : un institut d'excellence pour créer des matériaux innovants issus ressources végétales

L’Institut Français des Matériaux Agro-Sourcés est l’institut de recherche, valorisation et formation dans la Chimie du Végétal en Nord-Pas de Calais. Il vient d’être labellisé « Institut d'Excellence sur les Energies Décarbonées » par le Premier ministre François FILLON en lien avec Laurent WAUQUIEZ, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Eric BESSON, Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, et René RICOL, Commissaire général à l’investissement. Il bénéficiera d’une dotation de 30,8 millions d’euros.

L’IFMAS développera de nouvelles technologies pour créer des matériaux innovants à partir de ressources végétales locales, comme les céréales et la pomme de terre féculière. Intégrant l’ensemble des acteurs de la filière – du champ jusqu’aux peintures, revêtements et plastiques végétaux – l’IFMAS étudiera en particulier la transformation des matières premières et la mise en forme des plastiques végétaux, en prenant en compte le recyclage et la gestion de la fin de vie des nouveaux produits manufacturés.

L’IFMAS rassemble à ce jour onze partenaires, industriels, scientifiques, et pôles de compétitivité, dont des membres du laboratoire UMET. Plus de 150 enseignants-chercheurs, chercheurs publics et privés travailleront au sein de l’IFMAS, installé sur le campus de la Cité Scientifique à Villeneuve d’Ascq, à proximité immédiate de l’Institut Michel-Eugène Chevreul et du laboratoire.

Pour en savoir plus :

 
Mars 2012 - Une équipe de l’UMET décroche une subvention du Conseil Européen de la Recherche
Une équipe de l’UMET décroche une subvention du Conseil Européen de la Recherche

Le Conseil Européen de la Recherche a dévoilé les lauréats de son quatrième appel « Advanced Grant ». Patrick Cordier, responsable de l’équipe « Physique des minéraux » de l’Unité Matériaux et Transformation, figure parmi les chercheurs sélectionnés. Il se voit octroyer une subvention de près de 2,5 millions d’euros pour son projet de recherche sur la déformation des roches du manteau terrestre.

La Terre expulse sa chaleur interne grâce à de vastes mouvements de convection internes qui sont le moteur de la tectonique des plaques. Sur des intervalles de temps géologiques, les roches de l’intérieur de la Terre se comportent comme un fluide visqueux. L’étude des propriétés des matériaux de la Terre profonde est rendue très difficile par les conditions extrêmes qui y règnent. Le projet de recherche RheoMan(Multiscale Modelling of the Rheology of Mantle Minerals) tire profit des capacités actuelles de modélisation des matériaux pour reproduire des conditions impossible à atteindre en laboratoire. Basé sur une approche multi-échelles originale, ce projet permettra de mieux comprendre le fonctionnement de la machine Terre. Cette stratégie de recherche permettra également de prédire le comportement de nouveaux matériaux.

Pour en savoir plus :

 
Février 2012 - Journée de conférences, dépister, informer et traiter les maladies vasculaires, le 13 avril 2012
Journée de conférences, dépister, informer et traiter les maladies vasculaires, le 13 avril 2012

Le 13 avril 2012 se tiendra une journée de conférences grand public Dépister, informer et traiter les maladies vasculaires à la faculté de médecine, Université Lille 2.

Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité dans le monde. Pour les traiter, de nombreuses techniques chirurgicales font appel à des biomatériaux, pour le traitement des traumatismes, des pathologies cardiovasculaires, ou ophtalmologiques, par exemple. Il s'agit d’un vaste domaine pluridisciplinaire impliquant les sciences physiques et chimiques, les sciences pour l’ingénieur, les sciences du vivant et la médecine. L’évolution des connaissances dans ces différentes disciplines permet l’émergence de nouveaux programmes de recherche utilisant des biomatériaux.

Le laboratoire UMET est impliqué dans ces thématiques dans le cadre du programme Interreg IVa des 2 Mers ‘MultiDES’ entre les Universités de Lille et Greenwich, qui propose cette journée thématique autour des maladies cardiovasculaires et des innovations technologiques faisant appel aux biomatériaux.

Les dates limites d'inscription sont fixées au 6 avril 2012.

Pour plus d'informations :

 
Février 2012 - L'UMET recrute
Au printemps 2012, 2 postes sont à pourvoir au sein de l'Unité Matériaux et Transformations :

Les profils sont décrits dans les liens ci-dessus.

Les candidats doivent contacter les responsables de recrutement au plus vite pour préparer leur dossier. Les instructions détaillées doivent être obtenues auprès des responsables ou de l'organisme recruteur.

Janvier 2012 - Un nouvel outil numérique pour décrire la déformation des roches
Un nouvel outil numérique pour décrire la déformation des roches

Bien que solides, les roches du manteau terrestre se déforment très lentement. Patrick Cordier, Jonathan Amodeo et Philippe Carrez viennent de mettre au point un nouveau modèle permettant, sur des échelles de temps de plusieurs millions d'années, de faire le lien entre la déformation de ces roches et la convection du manteau, véritable moteur de la tectonique des plaques. Ces résultats ont donné lieu à une publication dans la prestigieuse revue Nature le 12 janvier 2012.

Jusqu’à présent, aucune méthode expérimentale en laboratoire n’avait permis d'atteindre les conditions réelles de déformation des roches du manteau. En appliquant ce modèle à l'oxyde de magnésium, solide présent dans le manteau terrestre, les scientifiques ont pu montrer comment les défauts à l'échelle atomique de ce minéral pouvaient être transmis à plus grand échelle et sur de longues périodes de temps. Ils montrent que seule une couche de faible épaisseur à la base du manteau peut être considérée comme un fluide visqueux, ailleurs le manteau se comporte comme un solide plastique. Ces résultats remettent aussi en cause certaines approches expérimentales à hautes pressions et températures.

Avec tous ces nouveaux éléments, un nouveau champ de recherche s’ouvre dans les domaines de géophysique reliant la notion de dislocation des solides à l’échelle atomique et les écoulements à l’échelle du manteau. Ce concept est à la base du projet RheoMan, un projet financé sur cinq ans par l'European Research Council (ERC) débutant en 2012 pour modéliser la rhéologie du manteau terrestre.

Pour plus d'informations :

 
Janvier 2012 - Journée des doctorants de l’UMET

L'année 2012 commence en force avec la « Journée des doctorants de l’UMET ». Cette journée se tiendra le jeudi 12 janvier, de 8h55 à 18h00, au bâtiment des Thèses.

Les présentations, en français ou anglais, dureront 4 min (2 transparents) pour les doctorants en première année de thèse, et 8 min (4 transparents) pour les autres.

L’ensemble des personnels de l’UMET est fortement encouragé à participer à cette journée, et chaleureusement invité au buffet-déjeuner offert ce jour-là par le laboratoire.

Le programme de la manifestation est disponible en ligne.

Novembre 2011 - XIIIème Congrès Français de Génie des Procédés
XIIIème Congrès Français de Génie des Procédés

Le XIIIème Congrès Français de Génie des Procédés se déroulera à Lille du 29 novembre au 1er décembre 2011. Il est organisé par des membres du laboratoire.

Ce congrès comprendra trois conférences plénières invitées, sur les thèmes des nouveaux challenges pour le développement des procédés d’élaboration des matériaux ; sur la digestion, la nutrition et le génie des bioprocédés et enfin sur les procédés au service de la relocalisation des industries. Nous auront aussi une communication d'un invité d’honneur, sur les « procédés verts ».

D’autre part, plus de 600 communications orales ou par affiche sont attendues et aborderont les problématiques de l’élaboration des produits d’usage et matériaux ; de l’énergie et de la thermodynamique ; de l’environnement ; des procédés pour les sciences du vivant; de la modélisation, du contrôle, de la sécurité et la fiabilité des procédés ; des procédés et technologies avancés et enfin de la formation. L’innovation en Génie des Procédés sera également mise en avant au cours d’une table ronde.

Enfin, un « Forum Jeunes » à destination de nos doctorants, incluant des tables rondes ; un mur d’opportunités, un « book » de CV et d’autres activités, sera également organisé.

N'hésitez pas à consulter le site internet et à vous inscrire afin de ne pas manquer cet événement majeur dans le domaine.

Pour plus d'informations :

 
Novembre 2011 - Un nouveau modèle d'anisotropie de la graine du noyau de la Terre
Un nouveau modèle d'anisotropie de la graine du noyau de la Terre

Renaud Deguen, maintenant post-doctorant à l'université Johns Hopkins aux Etats-Unis, Philippe Cardin, de l'institut ISTerre de Grenoble, Ricardo Lebensohn, du laboratoire Los Alamos, et Sébastien Merkel, du laboratoire, proposent un nouveau modèle de formation et d'anisotropie de la graine du noyau.

La graine du noyau de la Terre est l'objet le plus caché de notre planète. C'est une boule solide de 1220 km de rayon, entourée du noyau liquide composé d'un alliage de Fer en fusion. Elle s'est formée et continue de croître par cristallisation du Fer à partir du noyau liquide qui se refroidit. Il y a plus d'une vingtaine d'années, les sismologues en ont révélé une propriété marquante, une anisotropie vis-à-vis des ondes sismiques. Les spécialistes du noyau cherchent depuis à en comprendre les causes.

Dans cette étude, les auteurs proposent que la cristallisation de la graine n'est pas homogène. Elle est refroidie par des mouvements de convection dans le noyau liquide, induisant une cristallisation plus prononcée dans la zone équatoriale. De plus, au fur et à mesure de sa croissance, le noyau liquide se concentre en éléments légers (S, O, Si, ...) si bien que le matériau qui cristallise sur la graine est lui-même de plus en plus riche en éléments légers, et donc de moins en moins dense. Ainsi la graine est stratifiée dynamiquement.

Cette stratification induit une localisation des déformations, entrainant une réorientation importante des polycristaux de fer, et ainsi une anisotropie sismique. Les auteurs montrent ensuite que, dans ce modèle, l'anisotropie dans les profondeurs de la graine est peu affectée par les défomations et résulte principalement de l'épisode de cristallisation. Plus proche de la surface, les déformations sont importantes et entrainent une réorientation importante des polycristaux de fer. L'anisotropie ainsi modélisée correspond, dans son ensemble, aux mesures sismologiques.

Pour plus d'informations :

 
Octobre 2011 - Première école franco-allemande en microscopie électronique en transmission et minéralogie
Première école franco-allemande en microscopie électronique en transmission et minéralogie

La première école MINTEM, dédiée à la microscopie électronique en transmission et minéralogie, s'est tenue à l'Université Lille 1 du 10 au 14 octobre 2011. L'école a reçu 11 participants, venant de France, Allemagne, Espagne, et Italie. Nous remercions encore nos sponsors et soutiens pour le contribution au succès de cette école : le laboratoire UMET, le CNRS, la fédération Chevreul et son Centre Commun de Microscopie, l'ENSCL, la SFMC, la DMG, et l'éditeur Springer.

Nous remercions aussi les participants et enseignants : Damien Jacob, UMET, Université Lille 1, Hugues Leroux, UMET, Université Lille 1, Nobuyoshi Miyajima, Bayerisches Geoinstitut, Université de Bayreuth, Alexandre Mussi, UMET, Université Lille 1, and K.Pollok, Institut für Geowissenschaften, Université de Jena.

Pour plus d'informations :

 
Octobre 2011 - IFMAS (Institut Français des Matériaux Agro-­Sourcés)
IFMAS (Institut Français des Matériaux Agro-­Sourcés)

Le 27 septembre, au cours d’une table ronde sur la chimie verte, le Président de la République a confirmé son soutien à la Chimie du Végétal et a exprimé l’intérêt de l’Etat pour le projet IFMAS (Institut Français des Matériaux Agro-Sourcés). Suite à cette intervention, le Commissariat Général à l’Investissement vient de confirmer que le projet IFMAS a été retenu, sous conditions, en complément des projets de première vague PIVERT et INDEED pour une sélection définitive prévue début 2012.

L’IFMAS mettra au point de nouvelles technologies pour créer des matériaux innovants à partir de ressources végétales locales, comme les céréales et la pomme de terre féculière. L’IFMAS intègrera tous les acteurs de la filière : du champ jusqu’aux peintures, revêtements et plastiques végétaux. L’IFMAS étudiera, en particulier, la transformation des matières premières et la mise en forme des plastiques végétaux en prenant en compte le recyclage et la gestion de la fin de vie des nouveaux produits manufacturés.

Ce projet implique plusieurs partenaires industriels, scientifiques, et le pôle de compétitivité MAUD. Il est porté par et implique plusieurs membres du laboratoire.

Au total, plus de 150 enseignant-chercheurs, chercheurs publics et privés travailleront au sein de l’IFMAS. De nombreuses autres sociétés seront associées à l’IFMAS et auront accès à ses services : plateformes technologiques, formation et hôtel à projets. L’Institut sera localisé sur le campus de la Cité Scientifique à Villeneuve d’Ascq à proximité immédiate de l’Institut Michel-Eugène Chevreul et du laboratoire.

Pour plus d'informations :

 
Septembre 2011 - On s'enflamme pour les matériaux à l'UMET
On s'enflamme pour les matériaux à l'UMET

Durant la période estivale, le quotidien Nord Eclair a ouvert une rubrique hebdomadaire consacrée aux laboratoires des universités. C'est ainsi que 4 unités de Lille1, dont la nôtre, ont été mises à l'honneur : l'UGSF, l'UMET, le PhLAM, et l'IEMN.

Pour plus d'informations :

 
Juillet 2011 - IDEA « Improving Drugs Efficacy and Availability »
IDEA « Improving Drugs Efficacy and Availability »

Un article vient de paraître dans la revue « J’innove en Nord-Pas de Calais » sur le projet de Coopération Transfrontalière INTERREG IVA “2 Mers Seas Zeeën” IDEA : Improving Drugs Efficacy and Availability coordonné par l’équipe MMT (Matériaux Moléculaires et Thérapeutiques) de l’UMET.

Le projet IDEA tient son origine de la présence dans l’Euro-région de spécialistes internationalement reconnus en physique, chimie, et pharmacie dans le domaine du développement des substances pharmaceutiques solides. Ces scientifiques travaillent dans les universités de Cambridge, East Anglia-Norwich, Gand, Lille, et dans une PME Flamande SEPS-Pharma et ont pour objectifs de :

i) Développer dans l’Euro région une activité de recherche originale ayant des implications techniques directes sur la conception des nouveaux médicaments à forme solide. La finalité est de faciliter le développement de nouveaux et d’anciens médicaments sous des formes plus efficaces thérapeutiquement, plus stables physiquement et chimiquement, d’emploi plus sûr et à performances mieux garanties. Les nouvelles formes résultent principalement de l’emploi des technologies relatives aux nano particules, aux composés amorphes et aux co-cristaux.

ii) Créer dans l’Euro région une formation à un nouveau métier qui consiste à optimiser la conception des médicaments solides. Cet enseignement trans-disciplinaire est assuré conjointement par les membres du consortium IDEA (parcours Master Matériaux Pharmaceutiques). Ce métier répond au besoin des compagnies pharmaceutiques pour vaincre les obstacles actuels au développement des médicaments.

Pour plus de détails :

 
Juin 2011 - Pharmaceutical materials and drug efficacy, 4-5 July 2011 Villeneuve d’Ascq, France
Pharmaceutical materials and drug efficacy, 4-5 July 2011 Villeneuve d’Ascq, France

This workshop originates from the Cross-border Cooperation programme INTERREG IVA IDEA : Improving Drugs Efficacy and Availability. It is focused on presenting the most recent developments in understanding and controlling the physico-chemical properties of pharmaceutical solids (active substances and excipients) and their impact on the efficacy and bioavailability of drugs. The workshop is open to scientists and researchers from academia and from industry and will be held on 4-5 July at the University Lille1 in Villeneuve d’Ascq, France.

More information:

Confirmed speakers:

  • F. Affouard (University Lille1/CNRS, France)
  • A. Almeida (University Ghent, Belgium)
  • J.-R. Authelin (Sanofi-Aventis, France)
  • P. Bordet (CNRS, Institut Néel, France)
  • G. Coquerel (University Rouen, France)
  • M. Descamps (University Lille1, France)
  • J. Doucet (Novitom-Floralis, France)
  • M. Eddleston (University Cambridge, UK)
  • W. Jones (University Cambridge, UK)
  • J. Siepmann (University Lille2, France)
  • J. Ubbink (Food Concept & Physical Design “The Mill “, Switzerland, University Bristol, UK)
  • J-F. Willart (University Lille1/CNRS, France)
 
Avril 2011 - Plasticité 2011

Les rencontres "Plasticité 2011" se sont tenues du 4 au 6 avril 2011 sur le campus de l'Université Lille 1. Ce congrès est le rendez-vous annuel des chercheurs s'intéressant aux processus physiques gouvernant la déformation plastique des matériaux.

L'édition 2011, organisée par des membres du laboratoire, s'est tenue sous le célèbre soleil du Nord et a réuni 97 participants de la communauté française de plasticité. Elle a donnée lieu à 25 présentation orales du lundi au mercredi midi et la présentation de 35 posters le lundi soir.

Les organisateurs remercient tous les participants pour la qualité des présentations et la vivacité des débats. Rendez-vous est pris pour la prochaine édition, à Metz en 2012!

Pour plus d'informations :

Mars 2011 - Journées "Solvation in Liquids", le 28 mars 2011

Le lundi 28 mars 2011 aura lieu la journée "Solvation in Liquids", dans la salle de l'UFR de chimie au bâtiment C8. Cette journée, organisée par l'UMET, le LASIR et le PhLAM verra l'intervention de chercheurs lillois et de collègues européens sur le sujet.

Le programme détaillé de la manifestation est disponible en PDF ici.

Mars 2011 - L'UMET recrute

Au printemps 2011, 4 postes sont à pourvoir au sein de l'Unité Matériaux et Transformations :

Les profils sont décrits dans les liens ci-dessus.

Les candidats doivent contacter les responsables de recrutement au plus vite pour préparer leur dossier. Les instructions détaillées doivent être obtenues auprès des responsables ou de l'organisme recruteur.

Février 2011 - Une nouvelle installation pour la diffusion/ diffraction des rayons X
Une nouvelle installation pour la diffusion/ diffraction des rayons X

Le montage de diffusion/ diffraction X installé dans les sous-sols du bâtiment C6 vient d'être modernisé, avec l'achat d'une nouvelle source dix fois plus puissante que la précédente, monochromatique, et équipée de « fentes scaterless » permettant de s’affranchir des effets de diffusion par les bords des fentes. L'installation de la nouvelle source a donné lieu à une réorganisation du montage permettant ainsi de travailler selon différentes configurations allant de la diffraction à la diffusion X. En particulier, une distance échantillon-détecteur de 3 mètres est maintenant accessible, permettant l’analyse quantitative en diffusion X.

Par ailleurs, le banc a été conçu de manière à ce que de nombreux environnements échantillon puissent être utilisés (porte échantillon motorisé, four, machine de déformation…). De plus, des programmes ont été développés afin que cet équipement soit « easy to use ».

Le banc de diffraction/diffusion X permettra l'étude des polymères, et des matériaux en général, de l’échelle atomique à l’échelle de quelques dizaines voire de la centaine de nanomètres. Il permettra aussi l'obtention de données quantitatives comme par exemple la forme et la taille de nanocharges dans des polymères nanocomposites ou alors des données telles que le taux de cristallinité ou le facteur d’orientation dans les polymères déformés.

Pour plus d'informations :

 
Janvier 2011 - Traduction du livre de P. Cordier en H. Leroux en néerlandais
Traduction du livre de P. Cordier en H. Leroux en néerlandais

L'ouvrage Ce que disent les minéraux, publié en 2008 par Patrick Cordier et Hugues Leroux, est maintenant disponible en néerlandais.

Dans cet ouvrage, ils montrent comment les spécialistes des minéraux scrutent le ciel au télescope, travaillent avec un accélérateur de particules, un microscope électronique, ou encore participent à des missions de la NASA.

Ce sont là quelques facettes de la vie du minéralogiste au XXIe siècle. Car les minéraux ne sont pas seulement beaux, ils racontent des histoires passionnantes dont le décryptage mobilise les techniques les plus sophistiquées et des chercheurs appartenant à tous les domaines scientifiques. Des histoires qui conduisent l’homme à voyager depuis les galaxies les plus lointaines jusqu’au centre de la Terre.

Liens :

 
Septembre 2010 - La météorite d'Orgueil livre un nouveau secret
La météorite d'Orgueil livre un nouveau secret

Un groupe international de scientifiques, dirigé par Nicolas Dauphas (Université de Chicago) et comprenant notamment Mathieu Roskosz et Julien Stodolna (Equipe de Physique des Minéraux dans le laboratoire) vient d'identifier des grains microscopiques issus d'une étoile proche de notre système solaire qui aurait explosé peu de temps avant sa naissance, il y a 4,5 milliards d'années.

Les traces de cette supernova, trouvées dans la météorite d'Orgueil, renferment un excès de l'isotope 54 du chrome (54Cr), excès retrouvé précédemment dans certaines météorites et non sur Terre. La découverte de ces grains présolaires suggère qu'une supernova a disséminé, de manière hétérogène, de fines particules riches en 54Cr dans le nuage de gaz et de poussières qui a donné naissance à notre système solaire. Ce travail est publié dans la revue The Astrophysical Journal.

Les images en microscopie électronique en transmission ont été réalisées à l'UMET. Elles montrent des minéraux condensés à partir de vapeurs et découverts dans les météorites Orgueil et Murchison. C'est parmi ces grains, 1000 fois plus petits qu'un cheveux, qu'ont été identifiées les poussières formées, il y a plus de 4,5 milliards d'années, par une supernova.

Pour plus d'informations :

 
Juillet 2010 - Une dislocation fait la couverture
Une dislocation fait la couverture

Structure atomique du coeur d’une dislocation coin {110} dans une perovskite cubique SrTiO3. On notera la présence de deux dislocations partielles bordant une faute d’empilement géométrique de type APB (Anti Phase Boundary)

En savoir plus :

 
Juillet 2010 - Electron Diffraction - From points to lines - A scientific celebration to Jean-Paul Morniroli
Electron Diffraction - From points to lines - A scientific celebration to Jean-Paul Morniroli

Le 1er juillet 2010 s’est tenue à l’université de Lille 1 une journée scientifique à l’occasion du départ à la retraite de Jean-Paul Morniroli. La journée était organisée de façon conjointe par l’UMET et la Société Française des Microscopies (SFµ).

Une soixantaine de participants venus de nombreux pays (Belgique, Espagne, Etats-Unis, France, Israel, Royaume-Uni, Suisse) étaient réunis pour écouter les exposés de spécialistes internationaux de la diffraction électronique ayant collaboré avec Jean-Paul Morniroli. Les sujets ont traité à la fois des travaux à l’origine du développement et du succès de la technique du « faisceau convergent », avec notamment deux représentants de la fameuse « Ecole de Bristol », ainsi que de ses développements les plus récents pour les analyses quantitatives dans le domaine des déterminations structurales. De nombreuses contributions étaient par ailleurs consacrées à la technique récente de la « précession électronique », à laquelle Jean-Paul Morniroli s’est fortement intéressé à la fin de sa carrière.

Pour en savoir plus :

 
Juillet 2010 - Journée FRSV GDR 2588 SFmu Microscopie en Physique et et Biologie

La Journée microscopie biologie et physique, sur le thème : "microscopie multi-échelle" s’est tenue à Lille le 26 mars 2010.

La microscopie est utilisée par un ensemble de communautés (biologistes, physiciens, chimistes, cristallographes, minéralogistes, spécialistes des matériaux, spectroscopistes...), souvent avec des problématiques communes. Par exemple: comment obtenir le maximum d’informations des échantillons sans les endommager. Le but de cette première journée était de favoriser les rencontres entre microscopistes de différentes communautés et elle eu pour thème la microscopie multiéchelle. Elle sera suivie de journées présentant de nouvelles thématiques. La prochaine aura lieu à Lyon avec pour thématique l’échelle nanoscopique.

Mai 2010 - Des poussières de comètes en Antarctique ?
Des poussières de comètes en Antarctique ?

Une nouvelle famille de particules extraterrestres, dont l’origine serait très probablement cométaire, vient d’être identifiée pour la première fois dans les neiges au centre de l’Antarctique. Il s’agit de micrométéorites, remarquablement préservées et constituées de matière organique contenant de petits assemblages de minéraux provenant des régions les plus froides et reculées du système solaire. Ces travaux sont le fruit d’une collaboration entre le Centre de spectroscopie nucléaire et spectrométrie de masse (CNRS/Université Paris-Sud 11), le Muséum National d’Histoire Naturelle (Paris), l’Université Lille 1 et l’Ecole Normale Supérieure de Paris. Ils font l’objet d’une publication dans la revue Science.

La contribution de l’équipe Lilloise (Unité Matériaux et Transformations – UMR 8207) était d’étudier la fraction minérale de ces micrométéorites. Les moyens utilisés ont été ceux de la plateforme de microscopie électronique de la fédération Chevreul. Ces études ont permis de montrer que la matière organique de ces micrométéorites contient de nombreux assemblages réfractaires (essentiellement des silicates) qui présentent de nombreuses similarités avec les échantillons cométaires de la mission Stardust. Il s’agit donc de matériaux extrêmement bien préservés. Leurs compositions chimiques et isotopiques vont permettre d’appréhender les processus physico-chimiques qui étaient actifs à l’intérieur du disque de gaz et de poussières qui entouraient le jeune Soleil, il y a 4,5 milliards d’années. A noter que l’équipe Lilloise est toujours impliquée dans l’étude des échantillons cométaire rapportés sur Terre par la sonde Stardust, dans le cadre d’une collaboration avec la NASA.

En savoir plus :

  • le chercheur impliqué: Hugues Leroux ;
  • le communiqué de presse du CNRS ;
  • l'article en question: J. Duprat, E. Dobrica, C. Engrand, J. Aléon, Y. Marrocchi, S. Mostefaoui, A. Meibom, H. Leroux, J. N. Rouzaud, M. Gounelle, F. Robert, Extreme Deuterium Excesses in Ultracarbonaceous Micrometeorites from Central Antarctic Snow, Science 328 pp. 742-745 (2010) [doi: 10.1126/science.1184832].
 
Mai 2010 - Stages au Master Physique

En septembre 2010, l'Université ouvrira un nouveau Master Physique. Le laboratoire sera associé à ces formations, et en particulier pour la spécialité "Matériaux". Cette spécialité s'adresse aux étudiants désirant acquérir une formation de haut niveau dans le domaine de la Physique des Matériaux en profitant de son ancrage avec l'important potentiel de recherche présent à Lille dans ce domaine (notre laboratoire, Institut Chevreul, IEMN (EPhONI),...).

Dans ce cadre, l'UMET propose une une trentaine de stages pour les étudiants de M2. Les étudiants intéressés peuvent contacter les responsables dès maintenant.

Mars 2010 - Création d’un Master INGENIERIE DES SYSTEMES POLYMERES à Lille
Création d’un  Master INGENIERIE DES SYSTEMES POLYMERES à Lille

Adossé au Master Chimie de l’Université Lille1, ce nouveau Master II de spécialité présente les particularités suivantes :

  • Entièrement dédié au Polymère : de la conception de la macromolécule à l’objet polymère ;
  • Part importante consacrée aux innovations  porteuses d’emploi (Ingénierie macromoléculaire, chimie propre, polymères biosourcés, nanocomposites, polymères stimulables, biomatériaux...) ;
  • Ouvert aux étudiants de l’ENSCL, Ecole des Mines de Douai, Département Matériaux de Polytech’Lille, ENSAIT...
  • L’aspect professionnalisation est intégré de manière forte à la spécialité ;
  • Stage de 4 mois minimum en laboratoire académique ou industriel ou et/ou international ;
  • Adossement du Master à 5 équipes des Unités CNRS UMET 8207 et UCCS 8181 de la fédération Chevreul, 2 équipes de l’Université de lille 2 et des écoles d’ingénieurs partenaires. Ces laboratoires ont une visibilité socio-économique en région et au plan national via les pôles de compétitivité associés, ce qui est un facteur favorable à l’insertion professionnelle des étudiants.
  • Débouchés :
    • Soit insertion professionnelle directe : poste ingénieurs dans les secteurs chimie et matériaux pour emballage, transport, bâtiment, biomédical, textile, environnement...
    • Soit accès aux sujets de thèse et préparation d’un doctorat qui ouvre la voie aux concours d’enseignants chercheurs et chercheurs ;
  • Plaquette et formulaire de candidature sur : http://master-chimie.univ-lille1.fr  ;
  • Responsable : Maryse Bacquet.
 
Mars 2010 - L'UMET recrute

Au printemps 2010, 6 postes sont à pourvoir au sein de l'Unité Matériaux et Transformations :

Les profils sont décrits dans les liens ci-dessus.

Les candidats doivent contacter les responsables de recrutement au plus vite pour préparer leur dossier. Les instructions détaillées doivent être obtenues auprès des responsables ou de l'organisme recruteur.

Mars 2010 - Ouverture du site du Master Physique
Ouverture du site du Master Physique

En septembre 2010, l'Université ouvrira un nouveau Master Physique. Le laboratoire sera associé à ces formations, et en particulier pour la spécialité "Matériaux". Cette spécialité s'adresse aux étudiants désirant acquérir une formation de haut niveau dans le domaine de la Physique des Matériaux en profitant de son ancrage avec l'important potentiel de recherche présent à Lille dans ce domaine (notre laboratoire, Institut Chevreul, IEMN (EPhONI),...).

Le parcours intitulé "Recherche - Matériaux" offre de nombreuses possibilités d’initiation à la recherche ou tout simplement de formation par la recherche. Elle s’effectue sous forme d’un stage de longue durée (environ 5 mois) au sein d’une équipe de recherche (en laboratoire ou en entreprise), avec un tutorat individuel assuré par un chercheur confirmé.

Aux étudiants intéressés par un débouché professionnel en entreprise à BAC+5, la spécialité offre deux parcours dans le domaine des Matériaux Pharmaceutiques et des Matériaux pour le Nucléaire. Ces formations s'appuient sur les réseaux privilégiés qui existent dans ces domaines entre nos laboratoires et ces domaines industriels.

Liens :

 
Janvier 2010 - Cristallisation hors norme dans les disques protoplanétaires
Cristallisation hors norme dans les disques protoplanétaires

Pour élucider le mystère de la présence de forsterite (minéraux silicatés réfractaires riches en magnésium) dans une région froide des disques protoplanétaires (les “pouponnières” de systèmes planétaires comme le nôtre), révélée en 2009 par le satellite Sptizer, des chercheurs de l’UMET et de l’UCCS ont entrepris la synthèse de silicates dans des conditions analogues aux conditions astrophysiques.

Il apparaît que dans ces conditions, ce n'est pas la thermodynamique qui conditionne la nature des minéraux, mais la concentration en ions (Mg2+) aptes à migrer à l'intérieur de la structure silicatée rigide à l'échelle atomique.

Cette étude permet d’expliquer la zonation paradoxale des disques protoplanétaires qui conduit le minéral réfractaire, théoriquement formés aux plus hautes températures à dominer à la fois la minéralogie des zones les plus chaudes et des zones les plus froides du disque. Ce travail met en lumière, de manière simple, comment la zonation minéralogique des disques à l'échelle des unités astronomiques est contrôlée par la réactivité de la matière condensée à l'échelle atomique.

Pour en savoir plus :

 
Janvier 2010 - Bernard Martel sur Radio Campus

Bernard Martel, chercheur au laboratoire, est intervenu sur Radio Campus le 6 janvier 2010. Dans cette intervention, il a évoqué le prix OSEO innovation attribué fin novembre à son équipe.

Ce prix couronne 7 années de recherche pour un projet mené en partenariat avec la société Pérouse Médical et l'unversité Lille 2. Ces travaux ont abouti à la réalisation d’une nouvelle prothèse vasculaire à libération prolongée d’antibiotiques, permettant de limiter les risques d’infections postopératoires et ainsi d’améliorer les conditions de guérison des patients.

Liens :

Janvier 2010 - Création de l'UMET
Création de l'UMET

Depuis le 1er Janvier 2010, plusieurs équipes de l'université Lille 1 se sont regroupées au sein d'une seule unité, l'Unité Matériaux et Transformations.

L'unité UMET répond au double objectif de concentrer les activités « matériaux » au sein de la Fédération Chevreul de l'Université Lille1 et de faire naître les synergies nécessaires pour une recherche de plus en plus performante soumise à une compétition nationale et internationale croissante.

Le contour de l’unité répond à la volonté de garder une cohérence thématique, toutes les équipes de l’UMET ayant un coeur de métier matériaux. Du point de vue organisationnel l’UMET se déclinera en quatre équipes :

Les personnels permanents associés à l’unité se composent de 54 enseignants chercheurs, de 12 chercheurs CNRS et de 24 ITA-IATOSS.

Bon vent pour les années à venir!

 
Janvier 2010 - Journée Denise Ferré
Journée Denise Ferré

L'UMET débutera l'année avec une journée scientifique organisée à l'occasion du départ en retraite de Denise Ferré et centrée sur les thèmes Modélisation - Plasticité – Minéraux.

Cette journée aura lieu le mardi 5 Janvier 2009 au bâtiment des thèses de l'Université Lille 1, de 10h à 17h. La programme détaillé de la journée est disponibles ici.

 
Novembre 2009 - Initiation à la théorie quantique du solide
Initiation à la théorie quantique du solide

Jean-Louis Farvacque, chercheur au laboratoire, a publié un ouvrage destiné aux étudiants en physique : Initiation à la théorie quantique du solide, aux éditions Ellipses.

Cet ouvrage est issu d’un cours enseigné à l’université de Lille pendant plus de 20 ans à trois niveaux : une initiation aux propriétés électroniques des solides (maîtrise, master 1), une présentation des propriétés quantiques des solides (DEA, master 2) et la formation de doctorants. Le contenu du livre reflète ces trois niveaux et peut aussi bien être utilisé, en première lecture, par des étudiants débutants que par des étudiants en thèse et bien au-delà.

La première partie décrit les principaux concepts de physique qui sont à la base de la mise au point des différents codes de calculs « ab initio ». Ces codes permettent la détermination de la structure des molécules des matériaux cristallins, des défauts de structure ainsi que le calcul des états d’énergie électronique des matériaux. Ils sont couramment utilisés par les chimistes, les biologistes, les métallurgistes et les physiciens. La seconde partie est dédiée à la description des propriétés des matériaux associées à leur structure réelle (impuretés de dopage, défauts cristallins, hétérostructures…), puis leur « réponse » aux sollicitations extérieures dont la compréhension conduit à la maîtrise des propriétés de transport électrique, des propriétés d’absorption et d’émission lumineuse qui sont à la base de la technologie des composants optoélectroniques modernes.

 
Octobre 2009 - Ecole de tomographie en microscopie Electronique en Transmission
Ecole de tomographie en microscopie Electronique en Transmission

Le laboratoire organise une école de tomographie en microscopie électronique en transmission en novembre 2009.

Cette école s’adresse à tous les utilisateurs de MET débutants ou expérimentés en tomographie. Les trois aspects fondamentaux : acquisition des images, reconstruction et visualisation seront abordés. Les cours permettront d’appréhender les réglages du microscope et les paramètres nécessaires pour optimiser l’acquisition des séries tiltées. Les cours se déroulement au sein du CCM. Nous aurons à notre disposition un Microscope Electronique en transmission : Tecnai G2 équipé de cameras GATAN : ORIUS 1000 (bas de colonne), GIF2000/Multiscan pour les sessions pratiques.

Les détails sont disponibles en suivant ce lien.

 
Juillet 2009 - School on Electron Precession
School on Electron Precession

Du 5 au 10 juillet 2009 s’est tenue à Bouvines (près de l’université, à Villeneuve d’Ascq) une école internationale portant sur la diffraction électronique en précession. Cette nouvelle technique, proposée par Vincent et Midgley en 1994 à Bristol, se développe actuellement très rapidement grâce à sa possible implantation sur tous types de microscopes. Les applications principales portent sur la cristallographie électronique, qui a pour objet la détermination et l’affinement de structures cristallines à l’échelle submicronique.

Le propos de l’école était de donner les aspects basiques et avancés de cette technique, sur le plan théorique et pratique. Nous avons réunis 27 participants venus d’Europe, doctorants et jeunes chercheurs. Les cours étaient assurés par les spécialistes mondiaux de la technique.

Les photos prises à cette occasion sont visibles ici.

 
Juin 2009 - Découverte d'une inclusion surprenante dans la météorite d'Isheyevo
Découverte d'une inclusion surprenante dans la météorite d'Isheyevo

Une étrange inclusion dans la météorite d'Isheyevo vient d'être découverte par une équipe du Muséum et de l'INSU-CNRS associée aux Universités de Lille (LSPES) et Grenoble.

Cette inclusion, minéralogiquement primitive et riche en matière organique, présente des excès d'azote lourd les plus élevés jamais mesurés en laboratoire. Cette découverte remettrait en cause les modèles actuels de formation du système solaire.

Les résultats sont publiés cette semaine dans la revue PNAS. La contribution de l'équipe de Lille a consisté en l'étude de la minéralogie de cette inclusion primitive, par microscopie électronique en transmission (MET).

Pour en savoir plus :

  • le communiqué de presse du CNRS ;
  • la publication: Giacomo Briani, Matthieu Gounelle, Yves Marrocchi, Smail Mostefaoui, Hugues Leroux, Eric Quirico, Anders Meibom, Pristine extraterrestrial material with unprecedented nitrogen isotopic variation, Proceedings of the National Academy of Sciences, doi: 10.1073/pnas.0901546106.
 
Février 2009 - Les isotopes du fer, nouveaux traceurs de la genèse de la Terre
Les isotopes du fer, nouveaux traceurs de la genèse de la Terre

L'étude de l'origine et des premières étapes de l'histoire de la Terre reste l'un des problèmes scientifiques les plus difficiles à traiter car les témoins potentiels de ces événements ont été majoritairement effacés par les 4,5 milliards d'années d'histoire géologique ultérieure de notre planète. Une des questions qui fait encore débat dans la communauté scientifique est de savoir comment la Terre s'est structurée (les spécialistes disent différenciée) avec au centre un noyau où le fer natif domine, entouré d'un manteau composée essentiellement de silicates de fer et de magnésium.

Depuis le début de cette décennie, la possibilité de mesurer précisément la composition isotopique du fer dans les matériaux naturels a ouvert une voie de recherche nouvelle en la matière. En effet, l'état d'oxydation du fer est l'un des principaux facteurs de fractionnement de ses cinq isotopes stables. Comme le fer est présent sous forme métallique dans le noyau (oxydation 0) et qu'il est très majoritairement à l'état divalent (Fe ++) dans le manteau des planètes telluriques (sous forme de silicates), on pouvait s'attendre à ce que sa composition isotopique soit très contrastée entre ces deux réservoirs planétaires majeurs.

Les isotopes du fer peuvent-ils servir de traceur pour élucider certains aspects de la genèse de la Terre, de la Lune et d'autres planètes telluriques, dont Mars ? Pour répondre à cette question, des chercheurs du Laboratoire d'étude des Mécanismes de Transfert en Géologie (CNRS-INSU, Université de Toulouse), du Laboratoire de Structure et Propriétés de l'Etat Solide, (CNRS, Université de Lille), de l'Institution Carnegie à Washington et de l'Université Macquarie à Sydney ont analysé les compositions isotopiques du fer de phases métal et silicates synthétisées à l'équilibre dans des conditions de haute pression (1 à 7.7 giga pascals) et haute temperature (1750 à 2000°C), reproduisant celles de l'océan de magma qui aurait précédé l'apparition du noyau terrestre. Dans les conditions de leurs expériences, on n'observe pas de fractionnement isotopique lié à l'apparition de deux phases métal et silicate. Ceci implique que les différences observées entre les planètes résultent plus de la manière dont les planètes se sont accrétées (comme le gros impact responsible de la formation de la Lune), que de leur différenciation ultérieure.

Source :

  • F. Poitrasson, M. Roskosz, A. Corgne, No iron isotope fractionation between molten alloys and silicate melt to 2000 °C and 7.7 GPa: Experimental evidence and implications for planetary differentiation and accretion, Earth and Planetary Science Letters 278 pp. 376-385 (2009) [doi: 10.1016/j.epsl.2008.12.025] ;
  • Communiqué de presse de l'INSU.

Contact chercheurs :

  • Mathieu Roskosz, Laboratoire de Structure et Propriétés de l'Etat Solide, Université de Lille I- CNRS, Bât. C6, 59565, Villeneuve d'Ascq, France.
 
Janvier 2009 - Forum 2009 des microscopies à sonde locale, du 16 au 20 mars 2009
Forum 2009
des microscopies à sonde locale, du 16 au 20 mars 2009

L'IEMN, le LSPES et le LMPGM organisent le forum des microscopies à sonde locale du 16 au 20 mars prochain à Hardelot, dans le Pas de Calais.

Ce forum rassemble les acteurs francophones des microscopies à sondes locales (AFM, STM, SNOM et techniques associées et dérivées), qu’ils soient chercheurs confirmés, étudiants ou industriels, afin de discuter des avancées et des travaux récents dans le domaine. Ceci couvre aussi bien les études fondamentales en nanosciences que les applications et l’instrumentation autour des microscopies à champ proche. Ce forum constitue par ailleurs une excellente occasion pour les doctorants de présenter le fruit de leurs travaux de recherche, dans un cadre de discussion ouvert et convivial. Les sociétés commercialisant des produits dans le domaine des microscopies à sonde locale seront invitées, comme chaque année, à venir présenter les nouveautés, et à interagir avec les utilisateurs.

Le forum 2009 sera accompagné d’un atelier thématique “Sondes locales et optique” dont le but sera de faire un bilan sur les développements récents des techniques de champ proche couplées aux mesures optiques. Il couvrira un large panorama d’utilisation de ces techniques, allant de la physique de l’état solide à la biologie. Optique et techniques en champ proche au sens large, donc !

 
Décembre 2008 - Microscopie électronique en en minéralogie et sciences de la Terre le 15 janvier 2009
Microscopie électronique en en minéralogie et sciences de la Terre le 15 janvier 2009

La SFMC et le LSPES, soutenus par la fédération Chevreul, vous invitent à une journée scientifique sur le thème de la Microscopie Electronique en Transmission (MET) le jeudi 15 janvier 2009. Cette réunion se tiendra de 10h00 à 17h00 à l'Amphithéâtre du CERLA (Université des Sciences et Technologies de Lille, Métro Cité Scientifique).

Il s’agit de faire le point sur l’utilisation des techniques de MET utilisées dans le domaine de la minéralogie et des sciences de la Terre : qui fait quoi, dans quels buts et comment? Nous présenterons nos travaux sous forme d’exposés d’une vingtaine de minutes, suivis de discussions informelles. Nous mettrons l’accent sur les perspectives et les évolutions des thématiques scientifiques associées aux progrès récents de la microscopie électronique.

Cette journée concerne l’ensemble des utilisateurs de microscopie électronique en minéralogie mais aussi toutes les personnes intéressées par la découverte des applications riches et nombreuses de cette technique d’investigation microstructurale.

Vous pouvez télécharger le programme détaillé ici.

 
Octobre 2008 - Ce que disent les minéraux
Ce que disent les minéraux

Des étoiles au centre de la Terre : un fabuleux voyage avec les minéraux

Patrick Cordier et Hugues Leroux, chercheurs au laboratoire, viennent de publier un ouvrage destiné au grand public aux éditions Belin: Ce que disent les minéraux.

Dans cet ouvrage, ils montrent comment les spécialistes des minéraux scrutent le ciel au télescope, travaillent avec un accélérateur de particules, un microscope électronique, ou encore participent à des missions de la NASA.

Ce sont là quelques facettes de la vie du minéralogiste au XXIe siècle. Car les minéraux ne sont pas seulement beaux, ils racontent des histoires passionnantes dont le décryptage mobilise les techniques les plus sophistiquées et des chercheurs appartenant à tous les domaines scientifiques. Des histoires qui conduisent l’homme à voyager depuis les galaxies les plus lointaines jusqu’au centre de la Terre.

 
Juin 2008 - Inauguration Microsonde Electronique 
Inauguration Microsonde Electronique 

La nouvelle sonde de microanalyse électronique est arrivée au sein du groupe PERF du laboratoire. C’est le seul appareil de ce type au Nord de Paris.

Pour marquer l’importance de cet investissement, une inauguration officielle de la microsonde a eu lieu le 12 juin 2008 en présence des représentants du préfet de la région Nord-Pas de Calais, du Conseil Régional, du CNRS et de l’UIC (Union des Industries Chimiques) et du président de l’USTL. L’après midi a été consacrée à la visite des installations, ainsi qu’à des conférences scientifiques autour de la microanalyse.

L’ENSCL et le laboratoire sont donc maintenant dépositaires au titre de l’Institut Chevreul d’un nouvel ensemble de microanalyse non destructive, une Microsonde Electronique de dernière génération modèle CAMECA SX 100. Il s’agit d’un élément de structuration supplémentaire permettant de compléter la plate-forme de caractérisation par microscopie électronique pour l’analyse de traces et d’éléments légers dans des matériaux émergents, et de son intégration dans les programmes de recherches actuels et à venir.

Outil de haute technologie historique à l’ENSCL, le renouvellement de la microsonde entretient la dynamique d’une recherche et d’un enseignement performants. Elle ouvre des possibilités d’innovation et de nouveaux partenariats avec des entreprises ou des laboratoires.

Contacts :

 
Mars 2008 - Journée d’études sur les Verres

La fédération Michel Eugène Chevreul (IMMCL) organise une journée de présentation des recherches sur le verre dans la région Nord-Pas de Calais le mercredi 19 mars 2008. Les thèmes abordés couvriront les problématiques verrières dans leur diversité : verres minéraux, verres organiques, sol-gels, propriétés / structure, applications...

Objectifs de la journée :

  • permettre des échanges sur des problématiques verrières, mais aussi de faire un recensement des compétences scientifiques de la région Nord-Pas de Calais dans le domaine du verre ;
  • Les communications, d’une durée de 20min., comprendront une revue des activités verrières des laboratoires ainsi qu’une présentation scientifique.

Contacts :

Unité Matériaux et Transformations, CNRS UMR 8207, Université Lille1, Bâtiment C6, 59655 Villeneuve d'Ascq, France
Mentions Légales - Contacter le webmaster
Valid CSSValid HTML 4.01 Transitional