Français - English
Unité Matériaux et Transformations

Unité Matériaux et Transformations
CNRS UMR 8207 - Université Lille 1

Director : Alexandre Legris

Deputy Director : Hugues Leroux

Main office Tel : +33 (0) 320 43 49 67
Fax : + 33 (0) 320 43 65 91
Email: secretariat-umet@univ-lille1.fr

UMET - Mineral Physics

Astrominéralogie Expérimentale

La mission « STARDUST »

Photo de la comète Wild2
 
Photo de particules après réception dans l'aérogel
La mission « STARDUST » a permis de rapporter sur Terre en janvier 2006 un échantillonnage de grains cométaires, ce qui constitue le second retour de matière extra-terrestre depuis les missions « Apollo ».

Les comètes résultent de l’accrétion de poussières de silicates et de glaces, contenus dans le disque protoplanétaire, n’ayant abouti à la formation de planètes. Elles orbitent loin du soleil, dans des zones très froides, ce qui leur confère le rôle de congélateur du système solaire, retenant sous une forme quasi intacte la matière présente dans la nébuleuse solaire primitive.

Collecteur - cellules aérogel
 
Micro-cratère d'impact dans une feuille d'aluminium

La collecte de ces poussières cométaires permet donc de procéder à des analyses chimiques, structurales, isotopiques et d’effectuer un inventaire minéralogique avec des instruments de haute résolution. Il est ainsi possible de mettre en parallèle les résultats obtenus avec d’autres études concernant les comètes, les météorites ou encore les astéroïdes (Deep Impact, Rosetta,...) et donc de mieux connaître les conditions physico-chimiques qui régnaient durant l’étape de formation du système solaire.

La sonde utilisée pour réaliser cette capture est composée d’un collecteur comprenant 132 cellules de 4*2cm² d’aérogel, un gel de silice (SiO2). Ce matériau transparent, de très faible densité, permet à une poussière incidente d’être ralentie puis arrêtée après un trajet plus ou moins long. Les armatures du collecteur en aluminium sont aussi utilisées pour la récolte ; les particules y créent des cratères d'impact qui donnent des informations par l’étude des résidus. Ainsi ont été récoltés quelques dizaines de microgrammes de poussières cométaires.

Notre équipe est impliquée dans l'étude de la minéralogie et de la microstructure des grains cométaires collectés ainsi que dans celle des micro-cratères d'impact.

UMET - Mineral Physics

Facilities

Ongoing projects

Documents

Unité Matériaux et Transformations, CNRS UMR 8207, Université Lille1, Bâtiment C6, 59655 Villeneuve d'Ascq, France
Mentions Légales - Contacter le webmaster
Valid CSSValid HTML 4.01 Transitional